Environnement

L’administration Trump va assouplir la réglementation sur la pollution automobile

C’est un nouveau pas en arrière sur des questions écologiques de première importance, dont se vante pourtant l’administration Trump.

L’agence de protection de l’environnement américaine (EPA) a annoncé ce lundi 2 avril 2018 que la législation sur les normes de pollution des voitures, qui devait entrer en vigueur en 2022, va être assouplie. 

L’héritage d’Obama bafoué

Ces normes avaient été votées sous la présidence de Barack Obama, et prévoyait également une exemption de la Californie, qui a le droit de voter elle-même ses propres limitations de pollution. Mais ce privilège pourra également être supprimé par Donald Trump.

Ces nouvelles normes nommées “CAFE” (Corporate Average Fuel Economy), avaient été votées par l’administration Obama peut avant la fin de son mandat. Le but était que toutes les voitures américaines consomment seulement 4,32 litres aux cent kilomètres d’ici 2025.

 

Selon Scott Pruitt, le nouveau responsable de l’agence de protection de l’environnement, ces normes étaient trop optimistes. En effet, celui-ci s’est exprimé à ce sujet dans un communiqué officiel ce lundi :

Sous l’administration Obama, le processus d’évaluation des normes a été mené trop vite pour des raisons politiques et a été établi sur des références qui ne correspondent pas à la réalité, fixant des normes trop élevées.

 

En guise de protestation, la Californie a annoncé qu’elle voterait des mesures encore plus optimistes. Mais l’administration Trump a répondu en remettant en cause l’exemption de cet Etat. Cela pourrait être le début d’une véritable guerre juridique entre la Californie et l’Etat fédéral.

Publié le mardi 3 avril 2018 à 19:16, modifications mardi 3 avril 2018 à 16:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !