Environnement

L’abattage massif des arbres par la Pologne menace la forêt de Bialowieza

La forêt de Bialowieza, située en Pologne, est un site naturel protégé. Malheureusement, elle est menacée par les larges opérations forestières et notamment par l’abattage massif des arbres. La Commission européenne vient de déposer un recours contre la Pologne devant la Cour de Justice de l’Union Européenne…

Il est temps de dire stop. La forêt de Bialowieza est clairement menacée par l’ampleur des opérations forestières menées par la Pologne. Et pourtant, le pays a reçu plusieurs avertissements sur l’exploitation de cette forêt, qui est un site naturel protégé. Malheureusement, l’abattage massif des arbres se poursuit, et la Commission Européenne a décidé de taper du poing sur la table.

Une suspension immédiate de l’abattage des arbres

En effet, ce jeudi 13 juillet, la Commission Européenne a déposé un recours contre la Pologne devant la CJUE (Cour de Justice de l’Union Européenne) Cette dernière demande une suspension immédiate de l’abattage des arbres en attendant la décision finale de la Cour de Justice qui a déjà été saisie.

Il est tout à fait possible que la CJUE prenne des mesures provisoires. C’est le cas dans les dossiers urgents et considérés comme graves. Or, la Commission Européenne considère la situation comme extrêmement grave, et exige donc la prise de mesures exceptionnelles afin de protéger la forêt de Bialowieza. D’ailleurs, le porte-parole de la Commission Européenne, Enrico Brivio, a tenu à expliquer qu’il y avait d’ores et déjà eu des dégâts irréparables, et que la situation empire chaque jour.

Une des dernières forêts primaires d’Europe

Il faut savoir que le site est protégé car c’est une forêt rare. En effet, la forêt de Bialowieza est l’une des dernières grandes forêts primaires d’Europe. Elle abrite une faune unique, et notamment la plus grande population de bisons d’Europe. D’ailleurs, c’est une forêt protégée dans le cadre du réseau européen Natura 2000. Elle est en outre inscrite sur la liste du patrimoine naturel mondial de l’Unesco.

Fort de Bialowieza en Pologne

De son côté, la Pologne n’est bien évidemment pas du tout d’accord, et réagit face à ces accusations. Le pays estime procéder à des coupes de protections, et affirme vouloir stopper des attaques d’insectes xylophages. Il explique également qu’il faut sécuriser la circulation routière et lutter contre les risques d’incendie.

D’ailleurs, le Ministère de l’Environnement polonais n’est pas inquiet suite à la saisine de la Cour de Justice de l’Union Européenne. D’ailleurs, le Ministre, Jan Szyszko, a rappelé qu’il se rendrait avec plaisir devant la CJUE. Il souhaite présenter les preuves démontrant que les activités menées dans la forêt de Bialowieza sont légales et ne présentent aucun danger pour l’environnement.

Une loi européenne

Selon le Ministère de l’Environnement polonais, les activités menées dans la forêt de Bialowieza s’appuient la loi européenne actuellement en vigueur. Elles permettant de préserver le site naturel, et non de le détruire comme l’estime la Commission Européenne.

Pourtant, la Commission Européenne affirme que l’abattage massif des arbres de la forêt de Bialowieza représente une menace grave et durable pour le site protégé… C’est donc la Cour de Justice de l’Union Européenne qui devra trancher dans ce dossier qui est sensible et qui crée déjà une vive polémique.

Une décision saluée

Mais la Commission Européenne est loin d’être la seule à s’inquiéter pour la forêt de Bialowieza. En effet, Bruxelles a conclu que les mesures polonaises ne sont pas compatibles avec les objectifs de conservation du site naturel. Et que les abattages massifs des arbres nuisaient à la survie de la faune et de la flore, qui sont rares et doivent être protégés.

En outre, le comité de l’Unesco, qui est chargé du patrimoine mondial, a rejoint l’Union Européenne. En effet, il estime qu’il faut impérativement cesser urgemment les opérations en forêt de Bialowieza. Les porte-paroles se disent très préoccupés par les actions menées actuellement par la Pologne.

Les associations de défense de l’environnement ont également salué la décision de la Commission Européenne. Greenpeace Pologne a d’ailleurs parlé de mensonge du Ministre de l’Environnement et rappelle que la situation est urgente.

En espérant que ces différents appels seront entendus et que la forêt de Bialowieza pourra être sauvegardée avant qu’il ne soit trop tard…

Publié le vendredi 14 juillet 2017 à 12:33, modifications vendredi 14 juillet 2017 à 10:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !