Environnement

Kjell Inge Rokke : Le milliardaire qui consacre sa fortune au nettoyage des océans

Kjell Inge Rokke a choisit de consacrer « la majeure partie » de sa fortune au nettoyage des océans.

Kjell Inge Rokke n’est pas uniquement le dixième homme le plus riche de Norvège, avec une fortune estimée à quelque 1,8 milliard d’euros, il se pose également comme un philanthrope en faveur des océans.

Fortune dans la pêche et les hydrocarbures

Le riche norvégien désormais philanthrope a pourtant construit sa fortune sur l’offshore pétrolier. En effet, né à Molde, une petite ville de pêcheurs en Norvège, Kjell Inge Rokke est parti de son pays d’origine sans diplôme à cause d’une dyslexie. Il a travaillé dans les ports de Seattle avant de revenir et de bâtir son entreprise, Aker Solutions.

Celle-ci est spécialisée dans le pétrole et le gaz, le transport maritime et le forage offshore. A présent, le milliardaire a décidé de mettre sa richesse au profit de la recherche scientifique et de l’environnement. Ainsi, d’ici quatre ans son navire flambant neuf devrait être prêt pour collecter puis faire fondre jusqu’à 5 tonnes de déchets par jour.

Le bateau d’une longueur de 182 mètres a été conçu par Espen Oeino, un designer de yachts d’exception. Il pourra accueillir à son bord jusqu’à 60 chercheurs et 30 membres d’équipage.

Dans un entretien accordé au quotidien norvégien Aftenposten, le 2 mai dernier, le PDG de 58 ans avait annoncé :

Je veux rendre à la société la grande majorité de ce que j’ai gagné. Ce navire en est un élément.

Recherche sur le plastique en mer.

En effet, l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) a estimé que 9,5 millions de tonnes de plastique y sont déversées tous les ans. En outre, en raison de l’utilisation massive de ces déchets, à l’horizon 2050, les océans devraient abriter plus de détritus plastiques que de poissons.

Ainsi, aux commandes de ce navire de recherche, le WWF Norvège, aura la tâche de superviser les systèmes d’économie d’énergie. De plus, le bâtiment de recherche disposera d’un laboratoire. De drones aériens et aquatiques mais aussi d’un auditorium et de deux héliports. Ainsi que de nombreux bateaux d’expédition.

Il devrait notamment faciliter les recherches sur la présence de plastique en mer.

Ce navire permettra de propulser la recherche océanographique vers un tout autre niveau.

S’est félicitée la secrétaire générale de WWF Norvège, Nina Jensen.

Le Research Expedition Vessel devrait être prêt pour 2020. Toutes les dépenses engendrées seront prises en charge par Kjell Inge Rokke.

Publié le mardi 12 septembre 2017 à 17:05, modifications vendredi 15 septembre 2017 à 16:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !