Environnement

Indonésie : L’île de Bornéo en état d’urgence après une marée noire

Menacée par une marée noire de grande ampleur, l’Indonésie a décrété l’état d’urgence sur l’île de Bornéo.

L’Indonésie a déclaré l’état d’urgence suite à une marée noire qui s’étale dans les eaux de la ville portuaire de Balikpapan, sur la côte orientale de l’île de Bornéo (Asie du sud-est).

La nappe de pétrole menace de causer d’énormes dégâts environnementaux.

Menace écologique …

La tache noire ne cesse de s’étendre depuis samedi 31 mars. Selon les médias indonésiens, sa superficie actuelle, qui est d’environ 18 kilomètres carrés, inquiète les autorités. Une catastrophe qui a déjà fait quatre morts. En effet, des pêcheurs se sont retrouvés prisonniers des flammes lorsque le carburant s’est enflammé. Un autre marin est toujours porté disparu ce mercredi 4 avril.

La cause de ce déversement au large de Bornéo reste encore inconnue. Néanmoins, une des pistes serait qu’elle a été provoquée par un transporteur de charbon en vrac qui acheminait sa cargaison depuis l’Indonésie vers la Malaisie. Une autre hypothèse veut que le pétrole provienne de la raffinerie pétrolière Pertamina. Cette dernière possède en effet des oléoducs sous-marins qui traversent la baie. Bien que Pertamina ait nié être responsable de la fuite, des échantillons ont été prélevés.

… et sanitaire

Outre la contamination de la mer, la substance pollue également l’atmosphère. Depuis les débuts de la marée noire, des centaines de personnes souffrent de problèmes de santé. Ils ont été provoqués par l’épaisse fumée noire qui s’échappe du pétrole.

C’est la ville portuaire de Balikpapan, qui compte 700.000 habitants, qui est la plus touchée. Nombre de ses habitants ont signalé des symptômes de nausées, de vomissements et de problèmes respiratoires après que le déversement ait pris feu. Ainsi, selon les médias locaux, relayés par The Guardian, les autorités de Balikpapan ont décidé de distribuer des masques pour aider les résidents à faire face à l’odeur. Mais surtout, diminuer le risque d’intoxication.

Si l’impact environnemental de cette marée noire n’a pas encore été évalué, les dégâts environnementaux et sociétaux s’annoncent déjà conséquents.

En effet, le mode de vie des pêcheurs, qui ont l’habitude de sortir tous les jours en mer, a déjà été affecté. Enfin, pour ajouter à la catastrophe, les autorités ont déclaré ce mardi qu’il y avait un risque accru de nouveaux incendies à mesure que le pétrole s’étalait. Ainsi, selon la BBC, ils ont donc mis en garde la population locale contre toute activité « qui pourrait déclencher des incendies ».

EnregistrerEnregistrer

Publié le jeudi 5 avril 2018 à 13:08, modifications jeudi 5 avril 2018 à 10:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !