Environnement

La Grande Barrière de corail amenée à disparaître ?

Il s’agit de l’un des plus beaux patrimoines naturels sur Terre. Seulement, selon certains experts, la Grande Barrière de corail, qui subit actuellement sa deuxième phase de blanchissent en deux ans, pourrait ne pas s’en remettre. En cause : une eau trop chaude qui empêcherait le corail de se régénérer !

Phénomène connu des scientifiques, le blanchissement des coraux n’en finit plus d’inquiéter. Ainsi, pour sa deuxième année consécutive, la Grande Barrière de corail doit faire face à cette conséquence directe du réchauffement climatique.

En effet, comme le précise certains chercheurs, la hausse des températures de l’eau met actuellement en danger la longévité de ce site inscrit au patrimoine de l’Humanité depuis 1981. Problème : des coraux subissant le phénomène deux fois de suite – comme c’est le cas cette année – pourraient ne jamais s’en remettre.

 AUCUNE CHANCE DE SE RÉTABLIR

Selon James Kerry, biologiste à l’Université James Cook, le constat est alarmant :

Des coraux qui ont blanchi ne sont pas nécessairement morts. Mais dans la partie centrale (de la Grande barrière) nous nous attendons à des pertes très élevées. Il faut au moins une décennies pour le rétablissement total des coraux qui grandissent le plus vite. Alors deux épisodes graves de blanchissement à 12 mois d’intervalle font que les récifs endommagés en 2016 n’ont aucune chance de se rétablir.

En 2016, déjà, l’écosystème avait subi son plus gros épisode de blanchissement de tous les temps. Ce phénomène se produit généralement entre mars et avril et, comme le précise le site de BFM TV :

Le blanchissement des coraux est un phénomène de dépérissement qui se traduit par une décoloration. Il est provoqué par la hausse de la température de l’eau. Celle-ci entraîne l’expulsion des algues symbiotiques qui donnent au corail sa couleur et ses nutriments. Les récifs peuvent s’en remettre si l’eau refroidit, mais ils peuvent aussi mourir si le phénomène persiste.

Vous l’aurez compris : l’heure est grave pour la Grande Barrière de corail. Cette splendeur naturelle s’étend sur 2.300 km. Il s’agit du plus grand récif corallien au monde. Celui-ci compte plus de 2 900 récifs et 900 îles s’étirant de Bundaberg à la pointe du Cap York.

Publié le lundi 10 avril 2017 à 15:34, modifications lundi 10 avril 2017 à 15:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !