Environnement

Des milliers d’îles bientôt privées d’eau douce ?

Le changement climatique pourrait mettre en péril les sources d’eau douce de milliers d’îles à travers la plan-te.

Inhabitables avant le milieu du siècle

Et si les îles des Seychelles, des Maldives ou les atolls du Pacifique devenaient bientôt inhabitables ? C’est en tout cas le destin que leur prédit une étude publiée la semaine dernière dans la revue Science Advances. En cause ? Le changement climatique.

En effet, avec la hausse du niveau de l’eau, les infrastructures à la surface seront bien sûr endommagées. Mais surtout, les inondations risquent très fortement de détériorer les sources d’eau douce.

Le point de non-retour où les sources d’eau potable seront inutilisables dans la majorité des atolls de la planète sera atteint avant 2050

insiste  Curt Storlazzi, géologue à Institut d’études géologiques des États-Unis et auteur de l’étude. Celle-ci a été menée de 2013 à 2015 . Elle a pris place sur l’île du Roi-Namur et sur l’atoll de Kwajalein dans les Marshall. Ces résultats peuvent s’appliquer sur les autres îles de la planète. En effet, la plupart sont similaires d’un point de vue structurel. A l’heure actuelle, ces îles sont alimentées en eau douce par la pluie. Un équilibre entre celle-ci et les eaux salées marines existe. Mais, en cas d’inondation, cet équilibre serait bouleversé.

De telles informations doivent servir à concentrer les efforts pour réduire les risques et faire croître la résilience des populations vivant dans les atolls.

 

 

 

Publié le lundi 30 avril 2018 à 17:45, modifications lundi 30 avril 2018 à 14:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !