Environnement

Les corps ne se décomposent plus dans les cimetières

Les zombies seront bientôt beaucoup plus présentables !

Cela fait un peu plus d’une décennie que l’on observe ce phénomène inquiétant : il semblerait que les corps mettent de plus en plus longtemps avant de retourner à la poussière. Quels facteurs permettent d’expliquer ce ralentissement de la décomposition des cadavres ?

Des corps trop bien conservés

Le problème s’est d’abord posé dans plusieurs villes allemandes comme Cologne, Munich ou Kiel, ainsi qu’en Autriche et en Suisse. En effet, de nombreux cimetières ne pouvaient plus recevoir de nouveaux corps à cause de ce phénomène.

En principe, les cimetières ouvrent les plus anciennes sépultures pour y déposer de nouveaux cercueils, car les plus anciens d’entre eux se désagrègent avec le temps, laissant le corps exposé à même la terre et facilitant ainsi sa décomposition totale. Mais ces dernières années, les cimetières européens ont fait face à une recrudescence de corps non encore décomposés !

Devant l’ampleur du phénomène, il a fallu se rendre à l’évidence : le processus de décomposition n’est plus aussi rapide que par le passé. Avant, il fallait de 8 à 10 ans pour qu’un cadavre retourne à la poussière. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus, au point qu’un tiers des corps enterrés ces 40 dernières années ne sont pas entièrement annihilés. Certains sont même aussi bien conservés que s’ils étaient mort il y a quelques jours !

Plusieurs explications sont possibles

Plusieurs hypothèses ont été identifiées pour expliquer ce phénomène. Ainsi, la consommation de conservateurs dans la nourriture pourrait être en cause, même si elle ne permet pas seule de l’expliquer. Une autre cause possible serait la pollution des sols, notamment avec les pesticides et les engrais chimiques, qui tuent les bactéries et les organismes responsables de la décomposition.

La modification du taux d’humidité du sol apporte un autre élément de réponse à ce phénomène. En effet, quand le sol est trop sec (notamment à cause d’une baisse des précipitations où d’étés plus chaud), les cadavres ont tendance à se momifier, ce qui allonge la durée des phases de décomposition. Enfin, la présence de gaz polluant dans les sols ou de certains métaux lourds pourrait également être en cause.

Quelles solutions ?

Pour résoudre ce problème, il y a plusieurs solutions pratiques faciles à mettre en place, comme par exemple l’emploi de cercueils en bois de pin, qui se désagrègent plus facilement que les autres. Certains envisagent même de remplacer ces derniers par de simples sacs de toiles.

L’augmentation de l’incinération permettrait aussi de résoudre le problème, mais celle-ci reste contraire à certaines coutumes religieuses.

Il existe une dernière solution plus facile à mettre en place : il s’agit de remplacer les produits utilisés pour embaumer les corps afin de les rendre temporairement plus présentables avant la mise en bière. En effet, ces derniers seraient également en cause dans le ralentissement du processus de décomposition et pourraient également polluer le sol.

Publié le jeudi 18 janvier 2018 à 11:23, modifications jeudi 18 janvier 2018 à 10:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

4 Commentaires