Environnement

Cherbourg : General Electric va construire l’éolienne en mer la plus puissante du monde

General Electric investit massivement en France, un nouveau modèle d’éolienne en mer de 260 m de haut et 50 % plus puissant que ses concurrents.

Haliade-X 12 MW, c’est le nom de cette éolienne marine super puissante. En effet, dans un communiqué de ce jeudi 1er mars, General Electric a annoncé que « la technologie de cette nouvelle turbine, son élaboration et sa production seront assurées pour la plus grande partie en France ».

Livraison prévue en 2021

Ainsi, Disney Company, c’est au tour d’un autre poids lourd américain de choisir la France pour investir massivement. Le conglomérat prévoit le lancement de la plus puissante et performante éolienne en mer au monde. L’Haliade-X 12MW, dotée d’un générateur de 12 mégawatts (MW) est quasiment 50 % plus puissant que ce que proposent ses concurrents Vestas et Siemens Gamesa. Ces derniers étant actuellement les leaders du marché européen. De plus, cette géante de 260 mètres de haut portera les plus grandes ­pâles jamais utilisées et devrait être disponible à partir de 2021.

Elle devrait alimenter près de 16.000 foyers européens.

Ainsi, General Electric Renewable Energy entend investir près de 330 millions d’euros en France. Or, environ 60 millions de dollars devraient être destinés à la modernisation de l’usine General Electric de Saint-Nazaire. Les nacelles de l’Haliade-X seront produites sur ce site de Loire-Atlantique. De plus, 100 millions de dollars seront investis dans l’usine de Cherbourg de l’industriel danois LM Wind Power. Ce sous-traitant de General Electric est spécialisé dans la fabrication de pâles pour éolienne.

2.000 emplois indirects à prévoir

À terme, elle permettra la création de 550 emplois directs et 2000 emplois indirects. Des recrutements ont déjà commencé.

A déjà annoncé GE Renewable Energy. En outre, «des investissements supplémentaires, liés à l’ingénierie, au développement, à la fabrication du prototype et à la chaîne d’approvisionnement seront réalisés dans les cinq prochaines années en France» a souligné le groupe. Pour rappel, General Electric avait racheté le pôle énergie d’Alstom en 2015. Le géant américain avait alors promis la création de 1.000 emplois nets.

Une bonne nouvelle pour l’économie française. Elle arrive quelques mois seulement après le lancement d’un plan de suppression d’emplois sur le site de General Electric à Grenoble.

 

Publié le vendredi 2 mars 2018 à 12:22, modifications vendredi 2 mars 2018 à 10:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !