Environnement

Les catastrophes naturelles ont coûté 330 milliards de dollars en 2017

En plus d’avoir été nombreuses, les catastrophes naturelles de 2017 ont aussi coûté extrêmement cher. Elles ont atteint un niveau record, ce qui est extrêmement inquiétant pour l’avenir. Faisons le point…

L’année dernière, en 2016, les catastrophes naturelles avaient coûté 175 milliards de dollars. Cette année, en 2017, elles ont coûté près du double, soit 330 milliards de dollars. C’est le bilan le plus élevé de l’histoire après l’année 2011 qui reste première du classement, avec un coût de 354 milliards de dollars.

Principalement des ouragans

Même si ce coût exorbitant est principalement lié aux ouragans, le terrible tremblement de terre au Mexique a coûté 135 milliards de dollars. Et l’argent n’est pas seul en cause dans ces catastrophes naturelles. En effet, le bilan humain est lourd puisque 10 000 personnes ont perdu la vie à cause de ces sinistres. Cependant, le bilan humain n’est pas plus lourd qu’en 2016, année durant laquelle 9 650 êtres humains étaient morts des suites des catastrophes naturelles.

En revanche, les Etats-Unis sont les premières victimes de ces catastrophes naturelles en 2017. En effet, la moitié des dégâts constatés sont sur le sol américain. On se souvient notamment de la tempête Harvey au Texas, d’Irma en Floride, puis de Maria dans les caraïbes. Sans oublier évidemment les feux de forêts en Californie.

Et en Europe ?

L’Europe n’a pas non plus été épargnée en 2017, même si finalement, ce sont plutôt des signes inquiétants qu’il faut voir. Ainsi, les températures extrêmement basses en avril dernier ont coûté 3.6 milliards de dollars de dégâts dans l’agriculture. On a également constaté des températures extrêmes, et beaucoup de vent sur le continent européen.

En Asie, la mousson a été d’une rare intensité, causant la mort de 2 700 personnes. Elle a coûté près de 4 milliards de dollars.

Toutes ces catastrophes sont selon les spécialistes un avant-goût du futur. Ils pensent que ces événements sont amenés à être de plus en plus fréquents, même s’ils ne semblent pas directement liés au changement climatique… A suivre…

Publié le vendredi 5 janvier 2018 à 12:46, modifications vendredi 5 janvier 2018 à 11:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct