Environnement

Bientôt des étés sans glace dans l’Arctique ?

Le danger se rapproche pour l’Arctique si les températures continuent de monter.

L’Arctique a eu le droit à un avertissement en février avec des températures supérieures à 0° plusieurs jours consécutifs. Un vrai danger à long terme.

Les accords de Paris insuffisants

C’est une étude publiée le 2 avril par Nature Climate Change qui est alarmante. On y apprend qu’une augmentation de 0,5° de la température globale de la planète pourrait sonner le glas de l’Arctique comme on le connaît actuellement. Or, comme le note le site Mashable, c’est précisément ce que prévoient les accords de Paris. Et ce sont eux qui définissent le marqueur environnemental actuel. 

La perspective de contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et de poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels.

Concrètement, selon Alexandra Jahn, auteure de l’étude, si la hausse des températures se maintient à 1,5°, alors nous aurons encore 70% de probabilité d’avoir de la glace en 2100 en Arctique. Le cas échéant, il faudra se préparer à la disparition de la banquise. Et à court terme, d’ici la fin du siècle. En décembre, on apprenait déjà que la vitesse de fonte de la calotte glaciaire arctique atteignait des records. Une vitesse jamais vue depuis 1.500 ans.

 

 

 

 

Publié le mardi 10 avril 2018 à 18:22, modifications mardi 10 avril 2018 à 15:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !