Environnement

Australie : Le premier train 100% solaire a été mis en service

Il permet notamment aux habitants de Byron Bay d'éviter les nombreux embouteillages

Australie : Le premier train 100% solaire roule.

Alors qu’un cargo totalement écolo va être mis à l’eau l’été prochain, le premier train 100% électrique est déjà en route en Australie. Il relie le centre-ville de Byron Bay à un luxueux complexe hôtelier et semble déjà très prisé par les habitants de la station balnéaire.

Pour la première fois au monde, un train électrique fonctionne entièrement à l’énergie solaire. Il a été conçu par Brian Flannery, ancien baron des mines qui a eu l’idée de faire du neuf avec du vieux. Pour ce projet, la Byron Bay Railroad Company a en effet restauré un “red rattler”. Ce train, construit après la Seconde Guerre mondiale, a ensuite été recouvert de panneaux photovoltaïques.

L’engin électrique a été inauguré le 16 décembre dernier, comme le rapporte Le Monde. L’objectif de la Byron Bay Railroad Company, est de réhabiliter une voie de chemin de fer désaffectée, notamment pour limiter les embouteillages des alentours. La ville de Byron Bay, station balnéaire située au sud-est de l’Australie, connaît en effet des problèmes réguliers de trafic.

Au début des années 2010, Brian Flannery a donc réfléchi à un mode de transport alternatif destiné aux clients de son prestigieux hôtel, le Resorts Elements of Byron. Il a d’abord dû convaincre les autorités locales de rouvrir la voie de chemin de fer qui relie le complexe au centre-ville. Flannery a ensuite eu l’idée de rénover “un red rattler” par le biais de la Byron Bay Company, son entreprise non lucrative.

Le train effectue 16 trajets de 3km chaque jour

Le “red rattler” est capable d’accueillir 100 passagers ainsi que leurs bagages. Ce modèle de train date de 1968 et a été construit dans l’usine de Chullora, dans la banlieue de Sydney. Durant la Seconde Guerre mondiale, les ateliers de l’usine produisaient des avions bombardiers. Une fois la guerre terminée, les ingénieurs et ouvriers ont mis leur savoir-faire au service du marché civil en produisant des trains.

Chaque jour, les deux rames du “red rattler” effectuent chacune huit trajets de 3 kilomètres d’une durée de sept minutes. Avant d’être restauré, le train était propulsé par deux moteurs diesel. L’un d’entre eux a d’ailleurs été conservé, en cas de panne. Sur le toit, des panneaux solaires de 6,5 kilowatts ont été installés. Ils sont reliés à un moteur et des batteries électriques situés dans la locomotive.

Lors d’une journée ensoleillée, le train peut parcourir le trajet quatre ou cinq fois d’affilée sans avoir besoin d’être rechargé. Cependant, une station de recharge a été construite près des voies pour les jours brumeux ou pluvieux. Si les touristes représentaient la cible principale du projet, les habitants de Byron Bay se sont finalement laissés séduire par cette initiative écologique. Ils étaient pourtant méfiants lors de l’annonce du projet qu’ils estimaient polluant. Ils ne peuvent désormais qu’être fiers de ce train qui représente une première dans le monde entier.

Une compagnie néerlandaise va bientôt suivre les pas de la Byron Bay Railroad Company cette année. En août prochain, elle compte en effet mettre à l’eau le tout premier cargo écolo.

Publié le vendredi 16 février 2018 à 9:36, modifications vendredi 16 février 2018 à 9:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !