Environnement

Australie : 135 dauphins pilotes meurent échoués sur une plage de la baie d’Hamelin

Les secours et les bénévoles se sont mobilisés sans relâche pour tenter de sauver les dauphins pilotes venus s’échouer sur une plage de l’ouest de l’Australie.

Les images sont désolantes. En effet, près de 150 dauphins pilotes se sont échoués sur une plage de la baie d’Hamelin, à l’ouest de l’Australie, à l’aube ce vendredi 23 mars. Si les secours et les bénévoles ont tout tenté pour le remettre à l’eau, seuls 15 ont survécu.

150 dauphins pilotes échoués

Ainsi, sur une information de The New York Times, c’est un pêcheur qui a donné l’alerte à l’aube. En effet, il a constaté l’échouage massif, dans cette baie située à l’intérieur du golfe de l’océan indien, d’environ 150 dauphins pilotes. Appelés Globicéphales tropicaux, ces dauphins au front volumineux, vivent dans les eaux tropicales et subtropicales. Ils se déplacent la plupart du temps en groupe. Or, lorsqu’ils s’échouent, ils le font généralement en masse.

La plupart des cétacés se sont échoués sur la terre ferme durant la nuit. Et n’ont pas survécu.

A déclaré Jeremy Chick, un responsable du service des parcs et de la faune de l’Etat d’Australie-Occidentale, qui supervisait la tentative de sauvetage.

Arrivés très rapidement, le personnel de secours s’est mobilisé pour tenter d’assurer la survie des 15 dauphins pilotes n’ayant pas péri. En outre, face à l’ampleur du drame, des bénévoles sur place n’ont pas hésité à apporter leur aide.

L’objectif principal c’est d’assurer la sécurité du personnel et des volontaires et de donner de plus grandes chances de survie aux dauphins.

A expliqué Jeremy Chick, qui a précisé que cette opération de sauvetage dépendait de multiples facteurs :

Le vent, et la pluie éventuelle, vont déterminer le moment et l’endroit où nous allons tenter de les remettre à l’eau. De même, la force des animaux va compter.

La crainte d’attaques de requins

Par ailleurs, les autorités ont conseillé aux touristes et aux habitants de rester en dehors de l’eau. Et ce, en raison de fortes menaces d’attaques de requins. Ceux-ci pouvait être attirés par les dépouilles des mammifères marins.

Si les raisons de ces échouages sont encore difficiles à déterminer, il existe cependant de multiples théories à ce sujet. En effet, la topologie des côtes, la possibilité que les cétacés répondent à des appels de détresse ou simplement l’effet de suivi peuvent avoir causé cette catastrophe. Comme le rappelle The New York Times, l’échouage le plus important en Australie est survenu en 1996. A cette époque 320 globicéphales noirs se sont retrouvés sur la place à Dunsborough, au sud-ouest de l’Australie-Occidentale. Seuls vingt cétacés avaient survécu.

Publié le samedi 24 mars 2018 à 18:11, modifications samedi 24 mars 2018 à 18:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !