Economie

Tesla : la multinationale d’Elon Musk renvoie 9% de ses salariés

Des emplois qui ne se justifient plus selon le P.-D.G.

En licenciant 3600 employés, Tesla espère devenir rentable d’ici la fin de l’année. Les comptes de l’entreprise américaine sont dans le rouge depuis sa création en 2003.

En mai dernier, un expert prédisait la faillite de Tesla pour fin 2018. Quelques jours plus tard, le dirigeant de l’entreprise lui répondait. Elon Musk écartait alors avec humour l’anticipation de John Thompson, un géreur de fonds pourtant respecté. Hier, le fabricant automobile a cependant annoncé un vaste plan de restructuration. Une démarche qui suggère qu’il n’est pas au mieux de sa santé financière.

Tesla annonce d’une vague de licenciements

À l’origine, Elon Musk avait envoyé un mail détaillant la teneur  de ce plan social à ses effectifs. Mais très vite, le contenu tronqué de son courriel s’est retrouvé dans les médias. Sur Twitter, l’industriel visionnaire en a donc dévoilé l’intégralité.

Ces suppressions (d’emplois) sont entièrement effectuées dans les personnels administratifs; aucun employé de la production n’est concerné. Donc ceci n’affectera pas notre capacité à atteindre nos objectifs de production dans les prochains mois

Assure-t-il à sa force ouvrière.

Il promet par ailleurs d’informer, dès la semaine prochaine, chaque personne concernée par ces fins de contrats prématurées.

Les raisons du plan de restructuration

Elon Musk part du principe que la situation actuelle est une conséquence de la fébrilité des débuts.

Tesla a grandi et évolué rapidement lors des dernières années, ce qui s’est traduit par des doublons dans certains rôles et fonctions. S’ils (ces doublons) faisaient sens par le passé, ils sont difficiles à justifier aujourd’hui

Explicite-t-il.

Avant de conclure par le cœur du problème : le manque de rentabilité de la structure.

Étant donné que Tesla n’a jamais dégagé un bénéfice annuel en presque 15 ans d’existence, les profits ne sont pas évidemment ce qui nous motive. Ce qui nous motive, c’est notre mission d’accélérer la transition du monde vers une énergie propre et durable. Mais nous n’y parviendrons pas si nous ne pouvons démontrer que nous pouvons être rentables à terme

Publié le jeudi 14 juin 2018 à 12:37, modifications jeudi 14 juin 2018 à 12:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !