Selon le FSB, les crypto-monnaies ne sont pas dangereuses

Le sommet du G20 se tient actuellement à Buenos Aires en Argentine. Plusieurs pays comme la France, l’Allemagne ou le Japon espéraient que ce sommet serait l’occasion d’établir un cadre réglementaire pour encadre plus strictement les crypto-monnaies. Il semble que le FSB, c’est-à-dire c’est à dire le Financial Stability Board, ne considère pas ce point comme une priorité, du moins pour le moment.

Le FSB est l’organisme qui coordonne la régulation financière au sein du G20. Le dirigeant britannique Mark Carney a fait passer une note aux leaders financiers des membres du G20. Il a ainsi démontré qu’en l’état actuel des choses, les crypto-monnaies ne représentaient aucun danger et ne remettaient pas en cause la stabilité économique internationale.

Un danger relatif

En effet, l’homme a expliqué que les monnaies virtuelles représentent seulement 1% du PIB global sur l’année 2017. Ce qui est totalement dérisoire. De ce fait, les crypto-monnaies ne menacent pas la stabilité économique mondiale, et il n’est pas urgent de la réglementer. Tout le monde ne s’accorde par sur ce point. Mais la prise de position du FSB enlève pour l’instant tout espoir d’imaginer une réglementation internationale, du moins durant le sommet du G20 qui s’achève aujourd’hui.

Le FSB a toutefois rassuré les membres du G20 en expliquant que l’organisme allait surveiller l’évolution des crypto-monnaies sur le marché dans les mois à venir.

Modifié : 20 mars 2018 15 h 11 min

Ce site utilise des cookies.