Economie

Ryanair va faire payer les bagages en cabine

A partir du 1er novembre prochain, seul un sac à main ou une sacoche d’ordinateur pourra être emporté gratuitement en cabine.

A partir du 1er novembre, s’installer dans la cabine d’un avion de la compagnie Ryanair avec sa valise de moins de 10 kg ne sera plus possible gratuitement. Trop de retards à l’embarquement et des coffres en cabines saturés, voilà les arguments avancés par la compagnie irlandaise pour expliquer sa dernière décision

5 euros supplémentaires

En effet, jusqu’au 31 octobre, les usagers de Ryanair ont le droit d’embarquer deux bagages gratuitement. Un de 10 kg maximum ainsi qu’un sac à main ou une sacoche d’ordinateur.

Or, à partir de novembre, seul ce dernier pourra être encore embarqué. Le premier devra aller en soute !

Néanmoins, une autre solution sera proposée par la compagnie aérienne. Ainsi, pour continuer à emporter un deuxième bagage, il faudra opter pour l’embarquement prioritaire et payer 5 euros supplémentaires. 

La compagnie low-cost a insisté sur le fait que les retards lors de l’embarquement avaient trop augmenté. En effet, trop de passagers se présentent avec deux bagages à l’embarquement, ce qui oblige le personnel à en mettre en soute.

Les coffres en cabine sont saturés,

a expliqué la direction.

Par ailleurs, un supplément de 10 euros par bagage sera réclamé pendant les vacances de Pâques et de Noël, sur les itinéraires les plus longs. La compagnie évoque une compensation des charges supplémentaires de manutention engendrées pendant ces périodes.

Les gros bagages coûteront moins cher

Cependant, pour contrecarrer la grogne qui a suivi cette annonce, Ryanair a décidé d’abaisser ses tarifs sur les autres bagages. Ainsi, l’enregistrement des gros bagages coûtera 25 euros au lieu des 35 actuels. A condition toutefois qu’ils soient enregistrés au moment de la réservation.

Les réactions des clients mécontents n’ont évidemment pas tardé à fleurir sur les réseaux sociaux. Certains estimant que cette nouvelle politique était une façon de faire encore augmenter les recettes auxiliaires.

En effet, les passagers continueront de vouloir garder leurs bagages en cabine et paieront le supplément. D’autres internautes ont rappelé à Michael O’Leary, le dirigeant de Ryanair et le roi de la provocation, sa promesse de changer l’image de la low-cost et de mieux traiter ses passagers.

Des promesses souvent difficiles à tenir…

 

Publié le dimanche 10 septembre 2017 à 13:11, modifications dimanche 10 septembre 2017 à 12:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !