Economie

Pourquoi BuzzFeed abandonne son activité en France ?

Le dirigeant du site américain, Scott Lamb, a annoncé la cessation d’activité de son antenne française. « C’est une décision incompréhensible », a réagi Stéphane Jourdain, le rédacteur en chef adjoint de BuzzFeed France.

Sur les quatorze employés composant l’équipe française, la totalité va être licencié. C’est la décision annoncée jeudi 7 juin, par Scott Lamb, le grand patron américain, venu spécialement à Paris pour l’occasion. Un choc pour les employés de ce pure-player créé en novembre 2013.

Nous prenons des mesures pour reconsidérer notre activité en France, en raison de l’incertitude des pistes de croissance sur le marché français. Nous avons commencé un processus de consultation avec BuzzFeed France et en dirons plus quand nous aurons davantage d’informations à partager.

a expliqué le porte-parole de BuzzFeed dans un communiqué.

Déçus et surpris

C’est extrêmement violent pour les équipes qui sont très impliquées dans ce projet. C’est complètement inattendu, il n’y avait aucun signe annonciateur. C’est une décision incompréhensible.

a déclaré Stéphane Jourdain, rédacteur en chef adjoint, interrogé par le Monde.

 On a fait un super boulot pendant la présidentielle de 2017 , on a très bien couvert l’après-Weinstein. On venait de lancer notre verticale féministe. C’est pour ça qu’aujourd’hui, toutes les équipes sont extrêmement déçues.

a abondé la rédactrice en chef Cécile Dehesdin.

On est très déçus et surpris, on embauchait encore il y a dix mois, on a continué d’augmenter notre trafic et de sortir des gros scoops en 2018. On est extrêmement fiers du travail accompli depuis quatre ans.

conclut-elle.

Facebook au cœur du problème ?

Depuis 2017, le site français affichait une audience en hausse et avait effectué quelques embauches. Mais, dans la même période, au Royaume-Uni, l’entreprise licenciait 20 personnes, 100 aux Etats-Unis (soit 8 % de ses effectifs).

Au-delà des quiz qui ont fait son succès, la version française de Buzzfeed a également acquis une crédibilité dans le domaine de l’actualité. Le directeur de la rédaction Ben Smith a créé un pôle « News » et embauché des journalistes issus de médias “traditionnels”. Ce pôle du média a publié des révélations exclusives sur Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen notamment. S’inspirant de la ligne américaine, BuzzFeed France s’était aussi engagé dans les thématiques sociétales, la défense du droit des femmes, des LGBT mais également des minorités ethniques et religieuses.

Malheureusement pour le site, né sur un modèle 100% pub et grandement diffusé sur les réseaux sociaux, le changement d’algorithme de Facebook​ depuis janvier, qui favorise les contenus de nos amis plutôt que celui des médias, a fait chuté son trafic. La diversification de ses thématiques n’a visiblement pas suffi.

Plus globalement, la fermeture de BuzzFeed en France met en lumière ses fragilités : gratuit pour les lecteurs, ses revenus dépendent presque entièrement de la publicité. Aussi, lorsque ce marché a reculé, le média en a pâti. Son chiffre d’affaires n’est pas public mais en 2017, il a manqué ses objectifs (350 millions de dollars) de 15 % à 20 %, selon le Wall Street Journal.

Publié le vendredi 8 juin 2018 à 11:17, modifications vendredi 8 juin 2018 à 11:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !