Economie

Lyft, le concurrent d’Uber arrive en Europe

Mais ce n'est pas encore pour développer son service de chauffeur...

Principal adversaire aux USA de Uber, l’application Lyft poursuit sa croissance.

Lyft débarque en Europe, plus spécifiquement à Munich en Allemagne. L’objectif ? Installer sur place une équipe dédiée à certaines technologies de la voiture autonome. Le service de chauffeur n’est à priori pas encore au programme.

Une expansion de ses services à terme ?

En Europe, Uber accumule les déconvenues. De l’interdiction d’UberPop en France à la prohibition de l’application en Italie, les temps sont durs. Pendant ce temps-là, son principal adversaire aux USA, l’application Lyft poursuit sa croissance. De 2016 à 2017, elle a connu une croissance de 120% du nombre de courses ! On parle ici d’un total de 375,5 millions seulement aux USA.

Est-ce donc le bon moment pour se lancer en Europe et proposer une alternative ? Il semblerait que non. L’application à fait sa première incursion hors des USA, à Toronto en novembre. Elle discute régulièrement avec les autorités de transport londoniennes et devrait y débarquer un jour ou l’autre. Mais, son premier bureau en Europe, à Munich en Allemagne sera lié à une autre activité.

L’équipe qui y sera installée sera en charge de développer des technologies de localisation avancée et de cartographie géométrique. Quel but ? Permettre aux futurs véhicules autonomes de l’entreprise de “savoir exactement où ils sont et ce qu’il y a autour d’eux” explique l’entreprise dans un post de blog.

Publié le jeudi 1 février 2018 à 12:48, modifications jeudi 1 février 2018 à 10:59

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !