Economie

Japon : la retraite à 70 ans pourrait bientôt être envisagée

Le gouvernement Japonais envisage de passer l’âge légal de la retraite à 70 ans, afin de stimuler la croissance, augmenter les recettes fiscales et générer davantage de recettes pour la sécurité sociale

Dans le cadre de sa future réforme des retraites, le gouvernement Japonais envisage de porter l’âge légal à 70 ans.

Vers une ère ou l’on vit 100 ans

L’exécutif a présenté son projet de réforme des retraites le 28 janvier 2019 mais les négociations avec les entreprises seront finalisées que l’été prochain. Shinzo Aben souhaite avec cette réforme s’attaquer aux problèmes fiscaux du pays causés par le vieillissement rapide de la population et une forte baisse de la natalité. En effet, au Japon le taux de fécondité est bas avec 1,43 enfant par femme en moyenne. Le renouvellement générationnel n’est pas assuré. Il paraîtrait qu’en 2060, un Japonais sur quatre pourrait être âgé de plus de 75 ans. Le gouvernement de Shinzo Abe essaie d’anticiper ce danger démographique et préserver le modèle de retraite par répartition.

 Les entreprises sont méfiantes à l’égard de cette reforme

Une des principales mesures de cette réforme est de repousser l’âge de la retraite à 70 ans et d’autoriser les salariés à cotiser jusqu’à 65 ans. L’objectif étant d’inciter les entreprises à garder leurs employés plus longtemps. Mais les entreprises rechignent déjà. Les négociations s’annoncent donc périlleuses pour le gouvernement. Face à la fronde qui s’installe, le gouvernement Japonais envisage de créer un système de soutien financier à l’emploi des personnes âgées. Shinzo Abe évoque également la possibilité d’instaurer des aides pour les seniors qui souhaiteraient créer leurs propres entreprises.

Publié le mercredi 30 janvier 2019 à 12:25, modifications mercredi 30 janvier 2019 à 12:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !