Economie

Impôts: Amazon signe un accord à l’amiable avec le fisc français

Le montant du chèque n’a pas été révélé, mais certains parlent de 200 millions d’euros.

Amazon avait fait l’objet d’un redressement fiscal de plus de 200 millions d’euros auprès du fisc français en 2012. Il est maintenant l’heure de payer pour le géant américain du e-commerce, qui a signé un “accord de règlement d’ensemble” avec le fisc français.

Un montant secret

L’administration fiscale n’a pas souhaité faire de commentaire sur cette transaction, dont le montant a donc été tenu secret. On sait toutefois qu’Amazon devait 200 millions d’euros à l’Etat français depuis 2012 pour des arriérés d’impôts et des pénalités portant sur les années 2006 à 2010.

Toutefois, Amazon s’est exprimé sur ce règlement à travers un communiqué officiel :

Nous sommes parvenus à un accord de règlement d’ensemble avec les autorités fiscales françaises sur des questions liées au passé. l’ensemble des chiffres d’affaires, charges, profits et taxes liés à l’activité de commerce de détail sont désormais comptabilisés en France.

Cette décision intervient dans le contexte d’un débat su la politique fiscale des géants du net comme Google, Amazon, Facebook et Apple en Europe. Ces multi-nationales sont en effet souvent accusées de comptabiliser les bénéfices générés dans les pays européens dans des filiales situées dans des paradis fiscaux afin de payer moins d’impôts.

Amazon a souhaité se défendre face à ces accusations en rappelant avoir “investi (en France) plus de 2 milliards d’euros depuis 2010 et créé plus de 5.500 emplois (en) CDI“.

Publié le lundi 5 février 2018 à 18:22, modifications lundi 5 février 2018 à 17:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !