Economie

Hausse des salaires des cadres : 10 métiers privilégiés

Expectra, filiale de Ranstad, a mis en ligne son 16e baromètre des salaires des cadres. Dans cette hausse générale de rémunérations, les chefs de projets webmarketing tirent leur épingle du jeu.

Plusieurs raisons expliquent cette augmentation générale des salaires des cadres, explique Expectra. Dans son communiqué de presse publié il y a trois jours, elle détaille en quoi les conditions sont désormais favorables aux catégories socioprofessionnelles supérieures (CSP+).

Pourquoi les salaires des cadres sont-ils en hausse ?

Il y a d’abord le contexte de l’emploi, indubitablement en faveur des CSP+. Ils peuvent mieux négocier leurs revenus en amont. Quelquefois, ce sont les futurs employeurs eux-mêmes qui les devancent, en proposant des offres alléchantes.

Encouragés par un rapport de force favorable (un taux de chômage inférieur d’un point au plein emploi) et une tendance marquée des entreprises à privilégier les hausses de salaires individuelles, les cadres ont retrouvé des marges de manœuvre pour négocier leur rémunération.

Reconnaît de fait Christophe Beauregard, le directeur général d’Expectra.

Mais d’où vient cette propension des entreprises à surenchérir, tant une telle pratique semble à l’opposé de leurs intérêts ? Ici, selon Beauregard, la raison tiendrait dans le fait que “les effets du dynamisme soutenu de l’économie française en 2017 profitent pleinement aux cadres“.  Par ailleurs, avec l’explosion du secteur numérique, les sociétés recherchent de plus belle de nouvelles compétences.

Une rareté de talents qui renforce par conséquent leur attractivité sur le marché des chasseurs de têtes. Aussi, rien qu’au premier semestre de cette année, les salaires de cadres croissent de 2,7%, soit 1% de plus qu’en 2017. C’est-à-dire 44 700€ de salaire médian. Une majoration que l’on n’avait pas vue depuis 2012 en Hexagone.

Quels métiers affichent les plus belles augmentations de salaires de cadres ?

Globalement bien repartie, tous les domaines d’activité bénéficient de cette hausse des salaires des cadres. Toutefois, Expectra liste la dizaine de CSP+ qui tire le mieux son épingle du jeu.

  • Chef de projet webmarketing : 39 900 euros +9,5%
  • Responsable des études : 45 720 euros +8,6%
  • Ingénieur BTP : 39 730 euros +8,5%
  • Ingénieur de maintenance : 41 770 euros +8,1%
  • Responsable logistique : 41 100 euros +7,9%
  • Ingénieur sécurité : 42 270 euros +7,9%
  • Chef de projet informatique étude : 44 670 euros +7,4%
  • Responsable comptabilité : 44 730 euros +7,3%
  • Ingénieur process : 39 090 euros +7,1%
  • Comptable trésorerie : 33 620 euros +6,7%

Pour produire ce baromètre, la filiale de Randstad a épluché pas moins de 77 000 bulletins de paie. Ce qui représente une diversité de 133 qualifications. Parmi celles-ci, on compte 67 fonctions cadres et 66 fonctions ETAM (Employés, Techniciens et Agents de maîtrise), le tout reparties sur les métiers de six grandes filières d’activité.

 

Publié le jeudi 6 septembre 2018 à 11:57, modifications jeudi 6 septembre 2018 à 11:57

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !