Economie

France : L’Insee confirme l’accélération des créations d’emplois

Selon l’INSEE, la France a créé 268.800 emplois salariés. Soit une hausse de 1,1% en 2017.

Ce mardi 13 mars, Le Figaro a publié les données définitives de l’Insee quant à l’emploi et à la croissance en France. Ainsi, en 2017, 268.800 emplois ont été créés. Un chiffre qui s’affiche en hausse de 1,1%. Dans le détail ce sont 277.700 créations d’emploi dans le privé (+1,5%) et 8.900 destructions dans la fonction publique (-0,2%).

Les services et l’intérim s’envolent

Ainsi, l’année s’est conclue par 72.700 créations de postes (+0,3%) au 4ème trimestre, tous secteurs confondus. Or, tant sur le trimestre que sur l’année, les services et l’intérim, ont été les locomotives de l’emploi. Sur un an, « ces secteurs portent la grande majorité des créations nettes d’emplois salariés » explique l’Insee. En effet, 225.700 postes y ont été créés, soit 1,9 % de plus qu’en 2016. En outre, si l’intérim s’envole de plus de 8 % sur un an (avec 56.000 postes supplémentaires), les services marchands hors intérim continuent de connaître une croissance solide. Ils affichent en effet une hausse de 1,5 % sur l’ensemble de l’année.

Par ailleurs, la construction et l’industrie sont revenues dans le vert. On recensait en France 25,07 millions de salariés fin 2017, dont 19,28 millions dans le privé. L’industrie a ainsi connu « sa première hausse depuis 2001 », souligne l’Insee. Dans la construction, la reprise de l’emploi salarié se confirme. Elle connaît même une franche accélération en fin d’année. Ainsi, quelque 13.200 emplois ont ainsi été créés au dernier trimestre, soit nettement plus qu’au précédent (2.500). Sur un an, la hausse est aussi sensible : 2,3 %, soit la plus forte depuis 2007. Enfin, l’agriculture a aussi vu ses effectifs augmenter sur l’année, +5.000, +1,7%.

Pourtant, si le secteur marchand du secteur privé est reparti à la hausse, en revanche, les chiffres font apparaître des destructions d’emploi du côté notamment de la fonction publique. La faute en partie à la fin des contrats aidés.

Au final, l’ensemble de ces créations d’emplois a eu un impact positif sur le taux de chômage. En effet, celui-ci a reculé de 1,1 point en 2007, selon l’Insee. Il s’agit de la plus forte baisse depuis le premier trimestre 2008.

Publié le mardi 13 mars 2018 à 15:58, modifications mardi 13 mars 2018 à 13:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !