Economie

La France dépense-t-elle trop d’argent ?

Le Président de la Commission Européenne tire la sonnette d'alarme

Le lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron, le Président de la Commission Européenne rappelle que la France dépense trop…

Drôle de question ? Et c’est pourtant bel et bien le constat que le Président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, semble faire. En effet, il a rappelé ce lundi 8 mai, lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron comme Président de la République, qu’il fallait absolument réduire la dépense publique en France. Il estime en effet que le niveau actuel des dépenses françaises n’est pas viable sur le long terme…

Il tire la sonnette d’alarme

Jean-Claude Juncker a mis les points sur les i dès le lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron. Une manière sans doute de faire comprendre au nouveau Président de la République qu’il a du pain sur la planche, et qu’il va devoir contrôler les dépenses de son pays. En effet, le Président de la Commission Européenne s’est très clairement expliqué, déclarant à la presse le lundi 8 mai :

Nous sommes confrontés avec la France à un problème particulier, les Français dépensent trop d’argent et ils dépensent au mauvais endroit. Les Français consacrent entre 53% et 57% de leur Produit intérieur brut à leurs budgets publics, compte tenu du niveau relativement élevé de la dette cela ne peut pas fonctionner dans la durée.

Il faut agir maintenant

Jean-Claude Juncker a donc affirmé que ça ne pouvait plus continuer. En effet, il affirme qu’il faut impérativement que la France arrête de compter sur ses partenaires européens, et qu’il faut entretenir des relations à double sens :

Il appartient aussi aux Français de faire un geste en direction des autres.

Les propos envers le comportement de la France ne sont donc pas tendres, et ont bien évidemment été entendus par Emmanuel Macron qui ne manquera certainement pas de réagir lorsqu’il aura été investi. En tout cas, les choses sont claires !

La France est sous pression

Les propos de Jean-Claude Juncker surviennent juste avant la publication des prévisions économiques de printemps pour les pays de l’Union Européenne. En effet, la publication est prévue ce jeudi, et les recommandations suivront le 17 mai prochain.

Il faut savoir que la France doit respecter les règles européennes. Les déficits publics doivent être en-dessous de 3% du PIB. Or, selon les prévisions de l’exécutif européen, notre pays réussit tout juste à respecter ses engagements cette année, avec un déficit public de 2.9% du PIB alors qu’il était de 3.3% en 2016. C’est donc bon nous direz-vous… Sauf que les prévisions sont mauvaises et que le déficit public devrait remonter à 3,1% du PIB l’an prochain. Et oui, ça ne va pas !

Une réduction des dépenses publiques

Emmanuel Macron est tout à fait conscient de ce grave problème économique. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Président de la République nouvellement élu a prévu dans son programme une réduction des dépenses publiques de 60 milliards d’euros en cinq ans.

Comment ? Et bien souvenez-vous qu’Emmanuel Macron propose notamment la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires. Cependant, il aimerait également une réforme de l’Europe pour que cette dernière ne se focalise pas uniquement sur les questions budgétaires. C’est donc un point particulièrement sensible pour le nouveau Président qui devrait rencontrer rapidement des difficultés…

Un Ministre des Finances de la Zone Euro ?

Emmanuel Macron a également un autre projet, celui d’instituer un Ministre des Finances de la Zone Euro. Là encore, Jean-Claude Juncker est sceptique, et a déclaré lors de son déplacement à Berlin :

Cela annonce une gestation très difficile car tous les Etats de la zone euro ne sont pas d’accord que quelqu’un soit assis à Bruxelles ou ailleurs et décide, au-dessus des Parlements nationaux, de la manière dont les budgets doivent être faits.

Les relations entre la France et l’Europe sont donc tendues. Emmanuel Macron va devoir faire preuve de calme et de stratégie pour apaiser la situation. Et surtout, il va devoir tenir ses promesses, en réduisant les dépenses publiques de la France…

A suivre !

Publié le mardi 9 mai 2017 à 10:20, modifications mardi 9 mai 2017 à 10:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !