Carrefour annonce un plan de croissance et supprime 2.400 postes

Le groupe Carrefour, en perte de vitesse, a annoncé vouloir transformer son modèle actuel. Pour cela, il envisage de supprimer 2.400 postes en France.

Carrefour a dévoilé ce mardi 23 janvier un vaste plan de transformation à l’horizon 2022. Celui-ci passera par des réductions de coûts, des investissements massifs dans le digital et un partenariat stratégique en Chine. Mais aussi des suppressions de postes en France.

Transformer le modèle actuel de Carrefour

Ainsi, après avoir relancé la Fnac, le nouveau PDG de Carrefour, Alexandre Bompard s’apprête à restructurer le premier distributeur de France et surtout premier employeur du secteur privé.

L’idée étant de redynamiser l’image d’un groupe dont l’action a perdu un tiers de sa valeur en deux ans. Pour cela, il entend transformer le modèle actuel de Carrefour pour le remettre en position conquérante. Cela passe par un plan de croissance, qui signifie en fait, suppressions de postes, réorganisation et investissement.

Les suppressions de poste, chiffrées à 2.400 via un plan de départs volontaires, concerneront le siège du groupe en France. Celui-ci compte actuellement 10.500 employés. Le groupe va aussi engager des réductions de coûts de 2 milliards d’euros dès 2020. Certaines fonctions seront mutualisées. De plus, 273 magasins de proximité Carrefour, anciennement Dia, seront fermés. Enfin, les hypermarchés déficitaires passeront en location-gérance pour réduire les pertes.

Investir dans le commerce en ligne, le bio et le commerce de proximité

Le groupe Carrefour prévoit également de faire du groupe un acteur « omnicanal de référence ». Il devrait engager un investissement de 2,8 milliards d’euros dans le numérique d’ici 2022.

Avec un objectif de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le e-commerce alimentaire en 2022. Il lancera en 2018 un site unique en France, Carrefour.fr, qui aura vocation à être élargi dans d’autres pays.

En outre, Carrefour veut également presque quadrupler son chiffre d’affaires dans le bio à 5 milliards d’euros en 2022.

Dans le même temps, il va ouvrir au moins 2.000 magasins de proximité dans les cinq prochaines années. Alexandre Bompard a par ailleurs annoncé que le groupe n’avait « aucun projet de fermeture d’hypermarchés en France ».

La pérennité de nos hypermarchés exige une modification de leur modèle de gestion.

A-t-il affirmé, expliquant que le groupe a décidé de « passer cinq magasins en location-gérance ».

Opération stratégique en Chine

A noter que le géant de l’internet chinois Tencent et la chaîne de supermarchés chinoise Yonghui s’apprêtent à entrer au capital de la filiale de Carrefour en Chine. Toutefois, Carrefour a d’ores et déjà annoncé qu’il restera le premier actionnaire de sa filiale en Chine. Parallèlement à ce projet d’investissement, Carrefour et Tencent ont annoncé la signature d’un « protocole d’accord de coopération stratégique en Chine ». L’objectif étant de mettre en commun l’expertise de Carrefour dans la distribution avec le savoir-faire technologique de Tencent, géant des réseaux sociaux en Chine.

Modifié : 23 janvier 2018 11 h 42 min

Ce site utilise des cookies.