Economie

Arabie saoudite: hausse importante du prix des cigarettes et des boissons énergétiques

Le prix des cigarettes ainsi que des boissons énergétiques ont augmenté de presque 50 %. Cette hausse est due à une taxe imposée par l’état. Le gouvernement veut faire face à la baisse du prix du pétrole.

Le développement des énergies renouvelables ne fait pas plaisir à tout le monde. La preuve avec l’Arabie Saoudite qui vient d’introduire ses premières taxes sur des biens de consommation pour compenser le recul des revenus pétroliers.En effet le peuple de ce premier exportateur mondial de pétrole n’avait jusqu’à présent jamais connu le”bonheur” de payer des taxes. Ceci est dû à la chute du prix du baril depuis mi-2014. Ainsi le gouvernement a dû chercher un nouveau moyen de gagner de l’argent.

Les nouvelles taxes ont été annoncées par l’Autorité générale de du zakat (aumône légale) et des impôts. C’est un accord mis en place par les six membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui réglemente ces taxes. De plus cet accord a été fortement encouragé par le FMI ( fonds monétaire international)
Les pays faisant partie de cet accord sont les suivants: Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Oman, Qatar et Koweït. Ils ont pris ensemble la décision d’une taxe de 5 % sur des produits choisis dits “de consommation courante”. Ainsi cette taxe sera mise en place à partir de 2018.

Du pétrole aux énergies renouvelables

L’Arabie Saoudite est en train de révolutionner son pays qui a longtemps bénéficié du pouvoir du pétrole ainsi que de sa richesse. Alors que le monde change et se dirige vers un nouveau mode de fonctionnement énergétique, l’Arabie saoudite essaye de suivre. Aussi d’ici 2032, le pays souhaite produire 50% de son électricité grâce aux énergies renouvelables et nucléaire.

Les dirigeants saoudiens ont pris connaissance du danger de la dépendance du pétrole pour la stabilité économique et politique du pays. De ce fait, afin de résoudre ces problèmes de dépendance, un plan de « développement national » a été mis en place: 16 réacteurs nucléaires sont prévus d’ici 2032 pour un coût estimé à 100 milliards de dollars. Ces réacteurs devraient fournir 25 % des besoins en électricité des Saoudiens.

Le pays prévoit également de développer ses filiales éoliennes, de biomasse et de géothermie. En attendant que tout cela se mette en place, les Saoudiens vont devoir mettre la main à la poche.

Publié le lundi 12 juin 2017 à 15:18, modifications lundi 12 juin 2017 à 15:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !