Economie

Après le Brexit, l’Autorité bancaire européenne s’installera à Paris

Paris a finalement été tirée au sort pour accueillir le siège de l’Autorité bancaire européenne dès la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

STORY - Episode 37/58

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Brexit

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Lundi 20 novembre, Paris a emporté le vote des ministres européens des Affaires étrangères sur la future destination du siège de l’Autorité bancaire européenne. En effet, l’administration jusqu’alors domiciliée à Londres devra quitter la capitale anglaise après l’entrée en vigueur du Brexit, fin mars 2019.

Au tirage au sort

Cela s’est joué finalement au tirage au sort, après trois tours de vote non concluants. Ainsi, la capitale française l’a emporté face à Dublin, après l’élimination de sa rivale allemande, Francfort.

Toutefois, Paris ne partait pas gagnante, face à la ville allemande. Celle-ci héberge déjà la Banque centrale européenne (BCE). Et face à Dublin, la capitale anglophone qui avait renoncé dans les derniers jours à sa candidature à l’agence du médicament avec l’espoir de l’emporter dans le secteur bancaire. Néanmoins, Paris avait exposé ses nombreux atouts. Tels que sa position centrale sur le continent européen. Ou encore son accessibilité et sa proximité avec Londres.

Une agence en charge de l’efficacité du secteur bancaire

L’EBA (pour European Banking Authority en anglais) a de nombreux objectifs. D’une part, elle est en charge du maintien de la stabilité financière de l’Union européenne. Ensuite, elle doit garantir l’intégrité, l’efficacité et le fonctionnement ordonné du secteur bancaire. Enfin, elle travaille à l’harmonisation des règles prudentielles entre les pays membres.

Créée en 2011, elle est connue pour les tests de résistance qu’elle mène sur les banques européennes depuis l’éclatement de la crise financière. Selon des données de 2016, l’EBA emploie 169 personnes. En outre, ses visiteurs génèrent des réservations de presque 9.000 nuitées d’hôtel par an. Une manne financière non négligeable pour le secteur touristique français.

Le futur siège de l’EBA devrait s’établir dans le quartier de la Bourse, au coeur de Paris. Ce quartier a été choisi au détriment de la Défense pour sa proximité avec les régulateurs des banques et des assurances. Ainsi, l’arrivée de l’EBA à Paris renforcera le poids de la place financière de Paris. De plus, elle va constituer un élément important pour en doper l’attractivité.

L’autre vainqueur de ce round de négociations est Amsterdam. La capitale des Pays-Bas accueillera le siège de l’agence européenne du médicament (AME), qui elle aussi devra quitter la capitale anglaise.

Publié le mardi 21 novembre 2017 à 10:31, modifications lundi 19 mars 2018 à 15:51

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !