Economie

Air France dévoile Joon, la compagnie à coûts réduits

Les pilotes d’Air France ont approuvé par référendum le projet de création d’une nouvelle compagnie à bas coûts. Joon devrait être lancée dès l’automne 2017 sur les vols moyen-courriers.

Décollage amorcé pour Joon, la nouvelle compagnie aérienne d’Air France.

En effet, après des mois de réflexion puis de négociations internes, le nom de la compagnie à bas coûts a été révélée jeudi 20 juillet.

Dans un communique, Franck Terner, le directeur général d’Air France a indiqué que Jean-Michel Mathieu prenait la tête de Joon et entrait également au comité exécutif de la compagnie aérienne.

Pourquoi une nouvelle compagnie ?

L’objectif annoncé de cette nouvelle compagnie est de maintenir les lignes actuellement déficitaires sur Air France, voire d’en ouvrir de nouvelles.

Ainsi, Joon est une nouvelle étape dans la mise en place du nouveau plan stratégique de la compagnie aérienne française, nommé Trust Together.

Le groupe, deuxième transporteur aérien en Europe, souhaite en effet « reprendre l’offensive » sur des segments où il est attaqué frontalement par les compagnies low cost britanniques. Ainsi que celles du Golfe.

Une concurrence féroce à laquelle il faut ajouter l’arrivée sur le marché de « pure players » comme French Blue, Norwegian ou Wow Air.

Le groupe Air France-KLM cherche donc clairement à contre-attaquer pour éviter d’assister impuissant à l’OPA réalisée par Ryanair et EasyJet sur le court et moyen-courrier en Europe ces dernières années.

Car comme le relèvent Les Echos, ces compagnies, nées il y a deux décennies, ont représenté 45% des sièges offerts au Royaume-Uni, 48% en Espagne et 25% en France en 2015.

Ensuite, comme le rapporte Le Figaro, Joon devrait améliorer la rentabilité du groupe Air France.

en lui permettant de réduire ses coûts et ainsi assurer la pérennité de son modèle économique.

Air France a par ailleurs précisé que Joon n’était pas une compagnie low cost, mais proposait

une offre décalée dont les standards de qualité restent fidèles à ceux d’Air France.

Joon pour les Millennials

Pour Air France, ce nom évoque la jeunesse et l’été ou encore l’évasion.

En effet, dans le nom Joon, on retrouve le double “o”. Une référence explicite aux différentes entreprises de services technologiques comme Wanadoo, Yahoo ou Google, qui ont été au cœur de la révolution numérique qui a bercé les jeunes concernés.

Joon a aussi une consonance anglo-saxonne, qu’Air France explique avoir choisie pour son universalité et son ouverture au public.

Joon est une proposition faite à une clientèle de jeunes actifs. Les millennials (les 18-35 ans), qui place le numérique au cœur de ses modes de vie.

A ainsi expliqué le groupe aérien dans un communiqué de presse.

Pour Jean-Michel Mathieu :

L’idée n’est pas de ringardiser Air France qui est une compagnie innovante. Mais l’un est orienté vers les millennials. Et l’autre s’adresse plus à la clientèle qui aime le côté premium d’Air France.

A noter cependant que le nom Joon n’est pas novateur. Car, comme le souligne le Huffington Post, le site de l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) recense déjà sept noms de propriété similaires.

Enfin, il y aura trois classes à bord des long-courriers Joon (économie, premium, business). Et deux sur les moyen-courriers (business et économie).

Ainsi, les liaisons moyen-courriers au départ de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle seront accessibles dès l’automne prochain. Tandis que les vols long-courriers opéreront seulement à l’été 2018.

Quant aux offres et tarifs, ils seront annoncés à la fin du mois de septembre.

En outre, JOON innovera notamment quant aux codes vestimentaires classiques des compagnies aériennes.

Les hôtesses et stewards seront habillés à l’image des clients. Avec nouvel uniforme qui alliera une mode très urbaine et confortable, à la fois basique et chic.

Publié le dimanche 23 juillet 2017 à 15:13, modifications dimanche 23 juillet 2017 à 14:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !