Web

Zone Téléchargement : Les dessous d’une enquête internationale

Quelques semaines après sa fermeture surprise par la gendarmerie, Zone Téléchargement a fait son retour sur la toile. Un retour temporaire semble-t-il.

Avec l’avènement d’internet et surtout du débit de connexion, les internautes ont modifié leurs pratiques de téléchargement. Les dispositifs de lutte contre le téléchargement illégal ont également tenté de s’adapter. Preuve en est avec l’affaire Zone Téléchargement qui a fait grand bruit sur la toile.

Zone Téléchargement, c’est quoi ?

Zone Téléchargement était l’une des références du téléchargement direct de films et séries. L’annonce de sa fermeture avait crée un véritable tollé sur les réseaux sociaux. Le hashtag #JesuisZoneTelechargement a même fait son apparition. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les internautes n’étaient pas contents. Ils se sont mobilisés pour la réouverture du site ! Tout était disponible : films, séries ou encore musique…  Une offre alléchante mais pas très légal. Explications.

Zone Téléchargement est un site web recensant des liens de téléchargement direct. Créé en 2011, cette plateforme de direct download frôlait les 4 millions de connexions par mois. Souci, le fichier est téléchargé sur un serveur. Des habitudes de téléchargement rapidement pointées du doigt. Puis attaquées par les représentants des industries concernées et notamment les ayant droits. Motifs invoqué: la violation des droits d’auteur.

KaZaA, eMule, eDonkey, The Pirate Bay, Megaupload, le streaming, PopCorn time…on se souvient encore de leurs noms. Ces derniers avaient provoqué l’ire des autorités et des professionnel qui ont tenté de riposter par le biais de mesures réglementaires mais également d’attaques en justice.

Comment Zone Téléchargement est passé inaperçu pendant des années ?

L’annonce de sa fermeture le 28 novembre 2016 a fait grand bruit sur la toile. Depuis sa création en 2011, on se demande comment le site a réussi à passer entre les mailles des autorités. Et comme le précise Clubic, c’est un ingénieux système qui a permis d’assurer la pérennité du site. Et par la même occasion d’enrichir ses administrateurs. Zone Téléchargement fonctionnait comme un répertoire de liens à télécharger et renvoyait ensuite sur DL-protect pour télécharger le contenu souhaité. Ainsi, il échappait à la censure des moteurs de recherche.

Deux ans pour parvenir à un résultat

Zone Téléchargement était un poids lourd du web français. Il a fallu plusieurs années d’enquête pour que le site soit finalement fermé par la gendarmerie le mois dernier. 11e site le plus consulté de France, le site revendique près de 4 millions de visiteurs uniques par mois. Et un chiffre d’affaire vertigineux à faire pâlir Twitter déjà en mauvaise posture : 10 millions d’euros de chiffre d’affaires ! Il est révolu le temps où le site a pu couler des jours heureux.

Les investigations ont été longues, car il s’agit d’une plateforme à caractère international : plusieurs pays, dont l’Andorre, étaient concernés. Il a fallu collecter toutes les preuves, puis organiser l’opération.

avait déclaré Frédéric Delacroix, le délégué général de l’Alpa. Une opération musclée appelée opération Gervais et qui avait fait grand bruit. Voitures de luxe, biens immobiliers, argent liquide, comptes épargnes et comptes offshore à Malte, Chypre ou au Belize ont ainsi été saisis en Andorre. D’autres comptes de plusieurs milliers d’euros ont également été gelés en Andorre. La Sacem et la gendarmerie nationale estiment le préjudice subi par les ayants droit à 75 millions d’euros.

Publié le dimanche 25 décembre 2016 à 10:11, modifications dimanche 25 décembre 2016 à 20:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !