Web

Spotify combat sévèrement les pirates

Spotify s'attaque aux pirates.

Jusqu’à présent, Spotify s’était peu exprimé sur les versions piratées de l’application. Le géant du streaming musical vient de mettre en garde les utilisateurs ayant recours à ces versions qui permettent de profiter gratuitement des avantages Premium.

Alors qu’elle se prépare pour une éventuelle introduction en bourse, Spotify a décidé de lutter contre les internautes qui utilisent des versions piratées de l’application. La plateforme musicale a récemment mis en garde les utilisateurs et envisage plusieurs mesures pour lutter contre le piratage.

Jusqu’à maintenant, le leader mondial du streaming s’était plutôt montré permissif envers les utilisateurs ayant recours aux fausses versions. Le site Torrent Freak a récemment rapporté que des messages d’avertissement sont désormais envoyés aux utilisateurs pour lesquels “une activité anormale” a été constatée. Les comptes de ces abonnés sont alors désactivés tant qu’ils continuent d’utiliser une version non officielle.

Spotify cherche à supprimer les fausses versions de l’application

Ces fausses versions permettent aux utilisateurs d’accéder aux fonctionnalités Premium sans payer. Dans l’abonnement gratuit à Spotify, des spots de publicité sont régulièrement diffusés. Certains morceaux sont par ailleurs indisponibles et l’application impose la lecture obligatoire.

88 des 159 millions d’utilisateurs de Spotify ont recours à cet abonnement, selon des chiffres établis en décembre 2017. Il est impossible de déterminer quelle part de ces abonnés a recours à des versions non officielles. Ces dernières sont en tout cas disponibles sur certaines plateformes de téléchargement de logiciels. Elles permettent de profiter des avantages de l’abonnement Premium en entrant un compte gratuit, grâce à des fichiers d’installation pirates.

En supprimant les fausses versions telles que Spotify Dogfood, le géant du streaming veut surtout encourager ses utilisateurs à opter pour l’abonnement payant de l’application. C’est pour cette raison que les comptes sont simplement désactivés et non supprimés. En revanche, si un abonné persiste à utiliser une version pirate, Spotify se réserve le droit de supprimer définitivement son compte.

Une demande d’introduction en bourse sur le New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street a récemment été déposée par la plateforme. Cette lutte contre le piratage a donc probablement un lien avec le besoin de convaincre le plus d’investisseurs possible.

Publié le jeudi 8 mars 2018 à 11:33, modifications jeudi 8 mars 2018 à 10:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !