Web

Réseaux sociaux : Une vidéo d’une femme giflant un homme indigne les internautes

Dans une vidéo qui circule actuellement sur internet, on peut voir une femme asséner deux violentes gifles à un homme qui demeure impassible. Une vidéo qui a suscité l’indignation des internautes.

Le comportement de la femme a suscité l’indignation des internautes. Rien que sur Snapchat, où la vidéo est parue pour la première fois, celle-ci a recueilli plus de 2,3 millions de vues relate rtl.fr. Elle a ensuite fait le tour de Twitter.

L’incident a eu lieu devant la gare d’Angers. Dans la vidéo, on voit un couple en train de se disputer. Puis, la femme donne deux gifles virulentes à son homme, assis devant ladite gare. Celui-ci encaisse en silence et reste impassible face au comportement de sa compagne.

Plusieurs utilisateurs de réseaux sociaux sidérés

Même si la personne qui a pris les images semble s’être amusée de la scène, elle a vivement critiqué le comportement de la femme filmée. Suite à la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont exprimé leur indignation face au comportement de la jeune femme.

Des utilisateurs de Twitter, ont commenté :

Ça fait tellement mal au cœur pour le gars sérieux

Un autre internaute déplore aussi :

Le pire c que les gens autour ne font rien aussi

Au regard des critiques des utilisateurs concernant la femme, un utilisateur du réseau social demande des sanctions.

 La personne filmant et attisant la haine mérite aussi des sanctions

La Police Nationale lance une enquête

Alors que la vidéo a fait le tour d’internet, la Police Nationale a décidé de s’intéresser aux agresseurs. D’ailleurs, le compte officiel de la Police Nationale a commenté la vidéo et a déclaré qu’une enquête allait être menée.

Par la suite, une source policière a déclaré à FranceInfo qu’une enquête a effectivement été ouverte pour coups et blessures volontaires en réunion. Toutefois, Ouest France rapporte qu’aucune arrestation n’a été effectuée même si l’agresseur a été identifié. Par contre, la victime reste inconnue. Elle n’a pas non plus porté plainte au commissariat.

Publié le jeudi 15 novembre 2018 à 11:19, modifications jeudi 15 novembre 2018 à 10:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !