Web

Réseaux sociaux : Une journaliste retrouve les comptes secrets de James Comey, le patron du FBI

Mercredi, James Comey, l’actuel patron du FBI, dévoilait devant un parterre de spécialistes de la sécurité être en possession de comptes secrets sur Instagram et sur Twitter. Il n’en fallait pas plus pour attiser la curiosité d’une journaliste, qui n’aura pas mis bien longtemps avant de retrouver la trace du boss de l’agence américaine…

A trop jouer avec les journalistes, on finit par se griller. C’est en tout cas ce que doit penser James Comey, l’actuel patron du FBI. Et pour cause, alors qu’il donnait un discours devant plusieurs dizaines de spécialistes de la sécurité, mercredi 29 mars, le numéro 1 de la célèbre agence américaine a avoué avoir rejoint les réseaux sociaux grâce à des « profils secrets ». Ainsi a-t-il déclaré :

Ma vie privée est très importante pour moi. Je la chéris. J’ai un compte Instagram avec neuf abonnés. Mais je ne laisse personne s’en approcher: seulement ma famille proche et le petit ami sérieux d’une de mes filles.

Il n’en fallait pas plus pour qu’un blog spécialisé sur les gadgets et les nouvelles technologies se mette au boulot…

UNE TRAQUE DE QUATRE HEURES

En effet, quelques minutes à peine après les déclarations de James Comey, une journaliste de Gizmodo est partie en chasse sur les réseaux sociaux. Résultat : après moins de quatre heures de recherche, celle-ci est finalement tombée sur deux comptes qui ne laissent pas beaucoup de place au doute.

Ainsi, selon le blog, le boss du FBI porterait le nom de Reinhold Niebuhr sur Instagram. Une référence à un théologien américain décédé en 1971. Et comme le rapporte le site 7sur7.be :

Niebuhr, célèbre pour ses études sur les relations entre la foi chrétienne et la réalité de la politique moderne et de la diplomatie, était l’objet de la thèse de Comey.

Le compte en question comportait neuf abonnés seulement (il en comporte désormais 112), dont le fils de James Comey. Une piste intéressante, n’est-ce pas ?

Du côté de Twitter, même constat : Reinhold Niebuhr est bel et bien présent. Ce dernier n’a qu’un seul « follower » et devinez qui c’est ? Le journaliste Benjamin Wittes, un ami proche de Comey. Autre indice troublant : ce compte porte le nom de @projectexile7, à l’instar d’un programme visant à lutter contre les crimes liés aux armes par… James Comey himself.

Quelques heures à peine après la publication de ces informations par Gizmodo, les deux comptes en question arboraient une photo au format gif. Sur celle-ci : un homme en train d’applaudir. La journaliste du blog figurait sur le tag de celle-ci. Preuve s’il en est d’un travail bien fait !

Depuis, le compte Twitter du numéro un du FBI totalise 8.000 abonnés. Le profil est cependant protégé.

Publié le dimanche 2 avril 2017 à 9:06, modifications samedi 1 avril 2017 à 21:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !