Web

Le Média : L’écologiste Noël Mamère quitte le site d’information de gauche

Noël Mamère dit ne pas avoir apprécié le traitement accordé au conflit syrien, et dénonce « l’atmosphère générale » depuis l’éviction d’Aude Rossigneux.

Deux jours après le départ brutal de la rédactrice en chef du Média, Aude Rossigneux, Noël Mamère a annoncé lundi 26 février qu’il mettait un terme à sa collaboration avec la chaîne de télévision sur Internet créée par des proches de La France insoumise. L’ancien maire de Bègles (en Gironde) serait en désaccord avec le traitement accordé au conflit syrien. Il a, en outre, dénoncé « l’atmosphère générale » depuis l’éviction d’Aude Rossigneux.

Un départ en homme libre

Ainsi, Noël Mamère a annoncé dans un bref communiqué sa démission du Média. Par ailleurs, il a affirmé qu’il quittait le pure player, cofondé par deux proches de Jean-Luc Mélenchon de la même façon qu’il y était entré, « en homme libre ».

J’ai accepté de collaborer au Média en homme libre et je le quitte en homme libre. C’est ainsi que, depuis sa création, j’y ai exercé mon métier de journaliste. Ni pression, ni censure dans le choix de mes invités et des thèmes abordés.

A déclaré l’ex-député écologiste de Gironde.

En effet, interrogé sur France Culture ce lundi, il a résumé sa démission :

Je considère que la tournure qu’est en train de prendre cette confrontation ne me plaît pas. Je suis venu librement au Média pour procéder à ces interviews. Mais je n’y suis pas venu pour me retrouver dans cette atmosphère que je déplore. Et qui me contrarie beaucoup.

Et d’ajouter à propos du Journal Télévisé du vendredi 23 février :

Une raison supplémentaire et journalistique, est que ce qui a été dit par le correspondant libanais sur le conflit syrien ne me plaît pas.

Gérard Miller contre-attaque

Il s’agit d’une semaine compliquée pour Le Média. En effet, jeudi dernier, la cellule enquête de Radio France avait fait des révélations sur le financement des comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon. Or, le même soir, la chaîne n’avait fait aucune allusion à cette enquête dans son journal.

Ainsi, après les déclarations d’Anne Rossigneux, puis du récent départ de Noël Mamère, Gérard Miller est sorti de son silence. En effet, le co-fondateur de la chaîne, joint par Europe 1, est revenu sur les derniers sujets qui ont fait polémique concernant Le Média.

Pour ce qui est du départ « brutal » d’Aude Rossigneux, Gérard Miller a contesté le terme de « licenciement ». Il a simplement évoqué « une période d’essai qui n’a pas donné satisfaction ».

Ensuite, concernant l’affaire des comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, non seulement Gérard Miller n’a pas éludé la question, mais il a annoncé que Le Média préparait une émission pour la semaine prochaine, dans le cadre de son émission Les sujets qui fâchent. Ce numéro qui aura pour thème : les comptes de campagne. Parmi les invités, Gérard Miller confrontera les deux journalistes de Radio France qui ont sorti l’affaire.

Par ailleurs, lundi matin, Le Média a envoyé un mail aux 16 à 17.000 soutiens effectifs de la chaîne. Le texte déplore avoir été « instrumentalisés dans un règlement de comptes dont la finalité est d’habiller un départ ».

Publié le mardi 27 février 2018 à 13:48, modifications mardi 27 février 2018 à 11:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !