Web

Instagram : Le réseaux social interdit désormais les photos d’automutilation

Si Instagram interdisait déjà la nudité et la pornographie de sa plateforme, le réseau social a décidé de supprimer les publications d’automutilations.

Instagram est l’un des réseaux sociaux les plus populaires, notamment chez les jeunes. En effet, nombreux sont ceux qui adorent y partager des photos et vidéos bien souvent glamours des meilleurs aspects de leur vie.

Cependant, d’autres personnes utilisent également ce réseau social pour partager leur détresse qui peut se révéler très profonde. Afin de ne pas inciter d’autres utilisateurs à suivre cet exemple, Instagram a pris une importante décision. L’application souhaite lutter contre l’automutilation et le suicide en bannissant les clichés liés à ces deux sujets.

Nous avons relevé que, concernant les questions d’automutilation et de suicide, nous ne sommes pas au point et que nous devrions en faire davantage afin d’assurer la sécurité des utilisateurs d’Instagram.

Instagram cherche un juste milieu

Le réseau social bannissait déjà toutes les publications faisant l’apologie de l’automutilation et du suicide. Désormais, Instagram a décidé d’aller plus loin en interdisant les « images violemment explicites d’automutilation, comme les coupures ».

Les photos moins suggestives seront autorisées mais elles n’apparaîtront pas dans les résultats de recherche. De plus, elles ne seront pas recommandées par les algorithmes du réseau social. Pourquoi Instagram ne supprime-t-il donc pas toutes les publications de ce type sans distinction ?

Le réseau social a expliqué :

Nous ne voulons pas stigmatiser ou isoler des gens pouvant être dans la détresse et publiant des contenus liés à des actes d’automutilation pour appeler à l’aide.

Toujours dans un souci de protéger ses utilisateurs, la plateforme songerait également à d’autres mesures. Elle voudrait notamment intégrer le floutage pour certaines images afin qu’elles ne soient pas directement visibles.

En juin dernier, Instagram a annoncé avoir dépassé le milliard d’utilisateur. La BBC, a déclaré que les nouvelles mesures prises par le réseau social seraient sans doute en lien avec le suicide d’un jeune Britannique de 14 ans en 2017. Le père du regretté jeune homme avait affirmé que son enfant avait pu consulter de nombreux contenus perturbants sur le suicide via son compte Instagram.

Publié le vendredi 8 février 2019 à 16:30, modifications vendredi 8 février 2019 à 15:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !