Web

Google : Et si on pouvait diagnostiquer une dépression en ligne ?

La dépression, le mal du siècle dit-on souvent. Et si c’était vrai ! Car oui, de très nombreuses personnes dans le monde souffrent de déprime passagère ou carrément de grave dépression. C’est un mal assez peu diagnostiqué et très difficile à soigner. Or, il y aurait maintenant une nouvelle façon de découvrir qu’on souffre de dépression. Comment ? On vous dit tout !

Aller sur Google

On sait que se rendre sur Google pour découvrir de quoi on souffre est souvent une très mauvaise idée. L’autodiagnostic médical est dangereux et décrié par le corps médical. Pourtant, le célèbre moteur de recherches a trouvé une nouvelle astuce pour aider les internautes qui souffrent de dépression.

En effet, lorsque les internautes américains cherchent à se renseigner sur la dépression, ils tombent automatiquement qu’un test clinique. D’après Google, ce test est extrêmement fiable. Il s’agit que PHQ-9, un test qui existe depuis bien longtemps. Et attention, ce n’est pas une blague ! Ni un test amateur…

Une alliance intéressante

Quand on vous dit que c’est sérieux, c’est parce que Google s’est allié à l’ONG National Alliance on Mental Illness. Les utilisateurs doivent répondre à seulement neuf questions, qui ont été scientifiquement validées. Et suite à ce questionnaire, la personne sait si oui ou non elle souffre de dépression sévère.

Les résultats de ce test sont confidentiels, et permettent de déterminer le niveau de dépression d’une  personne. Ainsi, ces personnes peuvent décider de se rendre chez un médecin spécialisé. D’après Google, qui a publié un post à ce sujet le 23 août dernier, c’est une manière d’aider les personnes à poser un tout premier diagnostic. Même si bien entendu ça ne remplace pas un rendez-vous chez un médecin.

Disons que remplir ce questionnaire en ligne pourrait aider certains internautes à découvrir qu’en effet, ils souffrent de dépression et qu’il faut qu’ils se fassent aider par un médecin. Aux Etats-Unis, comme en France, une personne sur cinq souffre de dépression au moins une fois dans le cours de sa vie. Mais peu sont ceux à le savoir et à se faire aider.

Et si Google pouvait les aider ? Le sujet fait débat, alors on aimerait beaucoup connaître vos avis !

Publié le dimanche 27 août 2017 à 11:09, modifications dimanche 27 août 2017 à 11:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !