Web

Dijon : Une mère en colère sur Facebook après le vol du vélo de sa fille handicapée

Après le coup de gueule de cette mère de famille, une véritable chaîne de solidarité s’est mise en place.

La détermination et la solidarité entre inconnus sur le réseau social Facebook fait parfois chaud au coeur. C’est le cas de l’histoire de Sandrine Foissotte, une habitante de Dijon en Côte d’Or. Samedi dernier, elle publie un message concernant le vol du vélo de sa fille handicapée. Elle n’imaginait sans doute pas ce qui allait se mettre en marche.

Une chaîne de solidarité

98.000 partages. 1.500 commentaires. Plus de 700 likes. C’est peu dire que l’histoire d’Ombeline a fait réagir. Cette jeune fille qui vit à Dijon est handicapée. Mais, elle possède un vélo, un tricycle, spécialement conçu pour elle. Problème, la semaine dernière, l’engin est dérobé dans une cage d’escalier. Sa mère décide donc de partager l’histoire sur Facebook comme le racontent nos confrères du Bien Public.

La mère de famille en colère s’adresse donc directement au voleur dans un langage peu amène.

  A toi le connard qui a volé le vélo spécial pour le handicap de ma fille, j’espère qu’on va te retrouver et tu vas prendre cher !! Alors à tous mes contacts, svp partagez pour essayer de le retrouver car Ombeline en a besoin et là une sous merde vient de la priver de qqch qu elle adore !! Merci” L

Le voleur ne semble toujours pas avoir été identifié ni le vélo retrouvé. En revanche, dans les commentaires, on peut lire plein de messages de soutien, des propositions de vélo de remplacement… Bref, la solidarité qui fonctionne à 100 %. Avec un peu de patience, la jeune Ombeline devrait bientôt pouvoir pédaler de nouveau !

 

À TOI LE CONNARD QUI A VOLÉ LE VÉLO SPÉCIAL POUR LE HANDICAP DE MA FILLE,J ESPÈRE QU'ON VA TE RETROUVER ET TU VAS…

Publié par Sandrine Foissotte sur samedi 24 février 2018

Publié le vendredi 2 mars 2018 à 14:38, modifications vendredi 2 mars 2018 à 12:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !