Web

Cyberattaque : Renault ferme son usine de Douai aujourd’hui

Par mesure de sécurité et afin de lutter contre la cyberattaque, l´usine de Douai ne sera pas en fonctionnement aujourd´hui

Renault a été victime de “wannacry” et a décidé de fermer son usine de Douai jusqu´a demain. Des experts en informatique travaillent toute la journée afin de sécuriser les données de l´entreprise.

On en a beaucoup entendu parlé cette semaine, la cyberattaque a déjà fait beaucoup de dégâts. En France, c’est Renault qui a dû fermer le site de Douai ce Lundi 15 mai, par mesure de précaution.

Un virus d’amplitude mondiale

Les experts commencent à craindre un cyberchaos si le virus continue son ascension.

Le dernier décompte fait état de plus de 200 000 victimes, essentiellement des entreprises, dans au moins 150 pays. Nous menons des opérations contre environ 200 cyberattaques par an, mais nous n’avions encore jamais rien vu de tel,

a déclaré dimanche le directeur d’Europol, Rob Wainwright, à la chaîne de télévision britannique ITV.

Ce virus nommé ” Wannacry” est en ce moment le cauchemar de nombreuses entreprises dans le monde. Elles ne savent pas toujours comment réagir face à cette cyberattaque et tentent de sauver le maximum de dossiers et de renforcer la sécurité de leur système informatique .

Les pirates informatiques s’infiltrent dans les ordinateurs et bloquent les fichiers des victimes. Celles-ci se voient réclamer une rançon de 300 dollars le premier jour et la rançon augmente jour après jour.

Le  département américain de la sécurité intérieure met en garde les entreprises qui seraient tentées de payer.

 Payer la rançon ne garantit pas la restitution des fichiers,

a-t-il déclaré.

L´usine de Douai ré ouvrira mardi 16 mai

Malgré cette journée de chômage technique pour les salariés de l’usine de Douai, le site devrait normalement ré ouvrir ses portes dès demain. Renault espère que tout rentrera dans l’ordre rapidement et que d’autres entreprises française ne seront pas touchées.

En effet, la cyberattaque n’a toujours pas été stoppée. Elle a seulement été ralentie grâce à un chercheur en cybersécurité britannique de 22 ans, qui a accidentellement trouvé une faille dans le système de “wannacry”.

Cette cyberattaque fait réfléchir et nous montre qu’il est important de renforcer les systèmes de protection informatique, que ce soit au niveau professionnel ou personnel. Effectivement, personne n’est à l´abris de génies informatiques mal intentionnés.

Publié le lundi 15 mai 2017 à 15:38, modifications lundi 15 mai 2017 à 15:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !