Web

AlphaBay et Hansa : Les deux sites de trafic de drogue et d’armes fermés

Les polices internationales ont annoncé la fermeture de AlphaBay et Hansa, deux plaques tournantes du « Dark web ».

Les polices américaine et européennes ont annoncé jeudi 20 juillet avoir fermé AlphaBay et Hansa, deux sites majeurs du « Dark web » (le côté obscur d’Internet), sur lesquels s’échangeaient, en toute discrétion, armes et drogues.

Le « Dark web » est lui-même une subdivision du « Deep web », la partie cachée de la toile. Difficilement identifiable par les moteurs de recherche classiques, et seulement accessible au moyen de réseaux spécifiques.

Plus de 350.000 produits illicites vendus sur AlphaBay

Le ministre américain de la Justice Jeff Sessions a affirmé que les deux sites permettaient à des dizaines de milliers de revendeurs de drogues très puissantes, comme le Fentanyl et d’autres biens illégaux, de toucher quelque 200.000 clients partout dans le monde.

Des centaines de milliers d’articles y étaient proposés à la vente, selon le ministère de la Justice. Et l’équivalent de millions de dollars en monnaie virtuelle ont été saisis.

Le chiffre d’affaires généré par AlphaBay variait entre 600.000 et 800.000 dollars par jour, avait expliqué mi-juillet à l’AFP Nicolas Christin, professeur de sciences de l’informatique à l’université Carnegie Mellon.

Devant les caméras c’est Jeff Sessions, le ministre américain de la Justice a prévenu :

On vous trouvera, on démantèlera votre réseau, et on vous traduira en justice.

En outre, la fermeture d’AlphaBay avait poussé ses utilisateurs à se rediriger vers le site Hansa, de taille moins importante.

Cependant, la police néerlandaise avait réussi à infiltrer secrètement le site et pris son contrôle. Cela avait permis aux enquêteurs d’identifier les vendeurs et acheteurs qui s’échangeaient des biens illicites sur cette plateforme.

Le site Hansa a également été fermé, selon les autorités.

Ainsi, cette annonce intervient trois semaines après qu’AlphaBay, considéré comme le plus important et plus lucratif marché noir d’internet, a brutalement cessé de fonctionner.

Le créateur d’AlphaBay retrouvé mort dans sa cellule

Le 12 juillet, le Canadien Alexandre Cazes, qui avait créé et gérait AlphaBay, a été retrouvé mort dans une cellule de police en Thaïlande, pays où il résidait.

Une semaine auparavant, le 5 juillet, ce programmeur informatique de 26 ans avait été arrêté par les autorités thaïlandaises. Il devait être extradé vers les Etats-Unis.

La police locale a expliqué qu’il s’était pendu avec sa serviette.

Enfin, le site Silk Road (Route de la Soie), le prédécesseur d’AlphaBay, dix fois moins gros que ce dernier, avait déjà été fermé par les autorités en 2013.

Ce site, comme ceux qui ont suivi, utilisait la technologie Tor.

Il s’agit d’un réseau informatique qui peut garantir l’anonymat et des monnaies virtuelles comme le Bitcoin pour protéger ses usagers.

Publié le dimanche 23 juillet 2017 à 15:48, modifications lundi 24 juillet 2017 à 10:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !