Insolite

Un lynx du désert impressionnant a été découvert dans une maison de Champigny-sur-Marne

Ce majestueux lynx du désert, également nommé caracal, était détenu illégalement par un particulier dans un pavillon de banlieue.

Une action conjointe menée par les pompiers de Paris et l’association 30 millions d’amis a permis de sauver un caracal, une espèce majestueuse de lynx du désert, qui était détenu illégalement dans une cage chez un particulier habitant à Champigny-sur-Marne. 

Un animal particulièrement protégé

Les faits se sont déroulée le 11 septembre 2018. Les secours ont en effet été alertés, et sont venu secourir un lynx du désert enfermé dans une cage à Champigny-sur-Marne. La brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) a ensuite partagé des photos de ce magnifique animal dans son enclos sur son site officiel.

L’homme chez qui le félin a été retrouvé l’avait vraisemblablement acheté il y a 2 mois, sans avoir obtenu les autorisations nécessaires au préalable pour détenir un animal aussi rare et imprévisible. En outre, le caracal est un animal protégé dans le cadre de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). C’est ce qu’explique la fondation 30 millions d’amis, lors d’un entretien accordé au commissariat de la ville pour se voir délivrer un mandat d’intervention avec les pompiers.

Le caracal est également considéré comme un animal dangereux, au tempérament sauvage et parfois même agressif. Il est donc nécessaire d’avoir un certificat d’aptitude pour prouver sa capacité à accueillir un tel spécimen, ainsi qu’une autorisation préfectorale, d’après un rappel de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

L’animal a pour l’instant été placé dans un centre spécialisé en Seine-et-Marne, et rejoindra ensuite un sanctuaire. L’association a en outre rappelé qu’elle avait déjà sauvé 36 animaux de ce type depuis le début de l’année 2018, qui avaient été acquis illégalement par des particuliers. Ainsi, un lionceau avait même été découvert à Noise-le-Sec (93), qui était détenu dans des conditions d’hygiène terribles.

Un animal malheureux hors de son habitat naturel

Le caracal est présent en Asie et en Afrique, et habite dans des zones très variées, en milieu montagneux, dans la savane ou encore dans la brousse. Mais dans tous les cas, cette espèce de lynx est amatrice de grands espaces, et son territoire et souvent large de plusieurs kilomètres carrés. Ainsi, d’après le site de l’Union internationale pour la conservation de la nature, 3 mâles peuvent se partager des zones pouvant s’étendre jusqu’à 310 kilomètres carrés ! Il est donc tout à fait normal que le caracal soit malheureux dans une cage étroite. 

Publié le samedi 15 septembre 2018 à 11:00, modifications samedi 15 septembre 2018 à 10:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !