Insolite

Une star du web montre que sa « vie parfaite » n’est pas réelle

Belle, blonde, avec un corps parfait, vêtue de vêtements de rêve, l’australienne pousse un coup de gueule. Le nom d’Essena est partout, mais pas pour les raisons qui l’ont rendue célèbre.

Essena O’Neill est une adolescente australienne. Comme les autres jeunes, les réseaux sociaux et le paraître ont toujours été très importants. Essena a tellement bien travaillé son image, qu’elle a commencé à être suivie par des centaines, puis des milliers de followers sur Instagram.

Grâce au succès, elle signe des contrats avec des agences de mannequins, des créateurs de mode et des entreprises de publicité. Bref c’est le bonheur ou peut-être pas !

Essena a claqué la porte des réseaux sociaux. Elle était fatiguée d’alimenter une image qu’elle ne reconnaissait plus comme sienne. Elle a changé tous les commentaires des photos qu’elle avait publiées sur Instagram, pour montrer quelle était sa vraie vie.

Sur l’une des photos partagées sur les réseaux sociaux, où elle apparaît en bikini, elle a remplacé le commentaire initial par :

S’il vous plaît « liker » cette photo. J’ai mis du maquillage, j’ai bouclé mes cheveux, je porte une robe moulante, des bijoux très désagréables à porter. Il m’a fallu prendre 50 photos pour en avoir une bonne, ensuite je l’ai retouchée pendant un long moment avec plusieurs applications, juste pour avoir votre approbation mais il n’y a rien de réel dans tout ça.

Avec plus de 785 000 followers sur Instagram, Essena, 19 ans, a décidé de fermer tous ses comptes sur les réseaux sociaux. Elle a créé une page – www.letsbegamechangers.com – où elle explique comment elle a vécu comme une star des réseaux sociaux, l’argent qu’elle a gagné avec ses contrats et le pourquoi d’abandonner ce style de vie.

Je me suis retrouvée noyée dans l’illusion. Les réseaux sociaux ne sont pas réels.

Ecrit-elle sur le site, en ajoutant que :

C’est un système basé sur l’approbation sociale, les « j’aime» et « les j’aime pas », le nombre de vues, le nombre de followers… c’est un procédé savamment orchestré. Ça m’a bouffé.

Sur son site, Essena a commencé à publier des vidéos contre les réseaux sociaux. Elle a des centaines de commentaires, mais moins que sur ses anciennes photos. Cependant l’australienne est heureuse.

Je suis simplement reconnaissante quand je pense au nombre de jeunes hommes et de femmes qui peuvent voir ce mouvement et décider d´arrêter de se limiter à des idéaux artificiels de bonheur online.

Qu’en pensez-vous ?

Publié le mercredi 4 novembre 2015 à 15:21, modifications jeudi 21 janvier 2016 à 15:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !