Insolite

Nouvelle-Zélande : Un tribunal ordonne qu’on mesure le pénis d’un prévenu

Une décision particulièrement surprenante de la part d’un tribunal en Nouvelle-Zélande.

Ce n’est pas le genre de décision que l’on s’attend à entendre dans une court de justice. Un tribunal néo-zélandais a ordonné que l’on mesure le pénis d’un prévenu. Son accusatrice qui a porté plainte pour agression sexuelle avait en effet donné des détails sur sa taille.

Son portefeuille ou son sexe ?

L’histoire commence durant l’année 2017 dans le district de Kapiti, au nord-ouest de Wellington, la capitale du pays. Ce jour-là, une employée du district explique qu’elle aurait subi une agression sexuelle de la part de David Scott, 72 ans, un élu local. Il aurait frotté ses parties génitales contre elle. Plus spécifiquement contre son dos. Face à la police, la victime a expliqué que ce qui avait touché dos faisait entre 10 et 12 centimètres selon le site d’informations local stuff.co.nz.

La défense de l’accusé a de son côté expliquait qu’il ne s’agirait pas de son pénis mais de son portefeuille. Celui-ci aurait touché la plaignante quand il passait près d’elle. Cela pourrait selon eux aussi être un téléphone ou un kit d’insuline. Autant d’explications potentielles qui sont démenties par l’employée absolument sûre d’elle.

Peter Hobbs, le juge a donc décidé qu’il fallait mesurer le pénis de l’homme pour savoir ce qu’il en était. Il a demandé au médecin du prévenu de mesurer le pénis de David Scott avec une règle en bois. La scène a eu lieu dans la cellule du tribunal. En revanche, il a refusé de rendre public les résultats de l’examen.Il faudra désormais attendre le jugement.

Publié le mardi 22 mai 2018 à 16:41, modifications mardi 22 mai 2018 à 16:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !