Insolite

Le musée Grévin (lui aussi) pris de court par le résultat de l’élection présidentielle US

Persuadé de la victoire d’Hillary Clinton lors de l’élection présidentielle américaine, le musée Grévin a lui aussi été surpris après l’annonce de l’entrée de Donald Trump à la Maison Blanche. Résultat : le nouveau président des Etats-Unis devra attendre six mois avant de faire son apparition dans le célèbre musée…

Une chose est sûre : l’élection de Donald Trump, mardi 8 novembre, à la tête des Etats-Unis en a surpris plus d’un(e). Ainsi, alors qu’il avait fièrement annoncé sur Twitter la fin imminente de la réalisation de la statue de cire d’Hillary Clinton, dont la victoire semblait indiscutable, le sculp­teur Stéphane Barret, qui officie pour le compte du musée Grévin, est lui aussi tombé de haut lorsqu’il a appris le nom du successeur de Barack Obama à la Maison Blanche.

https://twitter.com/GrevinParis/status/795989303734079489?ref_src=twsrc%5Etfw

Trompé par les sondages erronés, l’établissement a dû remettre la statue de la candi­date démocrate au placard, comme le rapporte le Figaro. Pris de court, le musée Grévin se retrouve donc désormais dans l’obligation de produire une statue de cire à l’effigie de Donald Trump, chose qui ne semble pas particulièrement contraignante à en croire Yves Delhommeau, le directeur général de l’institution artistique, qui affirme :

Les traits de Donald Trump sont assez carac­té­ris­tiques, et par consé­quent faciles à réali­ser.

Malgré des difficultés limitées, il faudra atteindre environ six mois avant de pouvoir admirer le nouveau président des Etats-Unis dans le musée situé dans le 9ème arrondissement de Paris.

Publié le vendredi 11 novembre 2016 à 11:41, modifications vendredi 11 novembre 2016 à 14:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !