Insolite

Marseille : En prison, un détenu reçoit les amendes de la police

Emprisonné depuis 3 ans, un détenu continue de recevoir des amendes pour excès de vitesse. La raison est vraiment impensable.

C’est un problème que le vendeur d’une voiture peut rencontre. Le nouvel acheteur ne fait pas le changement de carte grise et l’ancien propriétaire se retrouve parfois embêté. Au menu, amendes à la pelle et pertes de points pour peu que le conducteur soit peu respectueux du code de la route. Prouver la véracité des faits peut alors se révéler compliqué. Mais, pour cet homme emprisonné depuis trois ans, la situation est encore différente.

Voiture saisie par la gendarmerie

Cet homme a été emprisonné en 2015. Il avait alors été condamné à 7 ans de prison pour “association de malfaiteurs en vue de préparer un crime”. Lorsqu’il a été arrêté, son véhicule a été saisi par la gendarmerie, une mesure normalement possible sur décision judiciaire depuis 2011. Une Citroën DS4 qui a rejoint le garage des gendarmes de Marseille. Et ceux-ci semblent l’utiliser très régulièrement comme véhicule banalisé.

Mais, les autorités n’ont a priori pas effectué le changement de propriétaire. Résultat, les amendes s’accumulent et le détenu serait sur le point de perdre son permis. Aucune explication n’aurait été fournie pour l’instant du côté des forces de l’ordre. Mais, le véhicule a été flashé une dizaine de fois en quelques mois et pas seulement près de Marseille. Selon nos collègues de la Provence, il a aussi été flashé à Rennes, Perpignan ou Fréjus. À l’heure actuelle, il ne reste au détenu plus que deux points sur son permis de conduire.

L’avocat du détenu a écrit au Centre automatisé de constatation des infractions routières (Cacir) de Rennes pour demander une prise en compte de la situation. Néanmoins, il n’a pas eu de réponse pour l’instant. L’objectif en alertant les médias est de faire évoluer la situation. À noter que l’homme n’a pas seulement perdu des points. Il a ainsi une dette de 1.000 €. La somme correspondant aux amendes qui ont été prélevés directement sur son compte en banque. Sa famille espère désormais le remboursement complet mais aussi la restitution des points.

Jusqu’à 7.500 € d’amende

Son avocat a envoyé un message ironique à la juge :

Madame la juge. Quelle heureuse surprise à la réception de cette contravention. Un instant, j’ai cru que vous aviez remis en liberté Malik Kessaci sans m’en avertir. Je ne vous en aurais pas voulu..

Pour la petite histoire, un citoyen lambda qui ne ferait pas le transfert de carte grise risque 7.500 € d’amende. Mais, on peut imaginer que les gendarmes n’auront pas non plus à s’inquiéter de cette infraction. 

Publié le jeudi 24 mai 2018 à 10:33, modifications jeudi 24 mai 2018 à 10:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !