Insolite

Londres : Une entreprise met en place le congé “gueule de bois”…

Drôle d’idée n’est-ce pas ? Et pourtant, c’est bel et bien ce qu’a décidé de mettre en place une entreprise londonienne pour chouchouter ses employés fêtards. Ainsi, cette société du secteur musical a choisi d’offrir à ses salariés des jours de congé « gueule de bois » afin de leur permettre de profiter de la vie nocturne.

Car oui, par toujours facile de se remettre en douceur d’un lendemain de fête quand on bosse..

Une idée simple et révolutionnaire

L’idée est tout simplement partie d’un constat. De nombreux employés mentent pour pouvoir se reposer le lendemain d’une soirée. Ainsi, les responsables de l’entreprise Dice, affirment que ses salariés n’auront plus à lui mentir. Ni à lui faire croire qu’ils sont malades subitement par exemple.

Cette firme spécialisée dans la vente de tickets de concerts sur smartphone est basée dans le quartier de Shoreditch à Londres. C’est donc elle qui a eu cette idée de génie. Et bien entendu, ceux qui travaillent dans l’entreprise sont ravis.

Profiter de la vie au maximum

La vie est courte. Et le patron de l’entreprise sait que c’est frustrant de ne pas pouvoir sortir avec les potes parce qu’on travaille le lendemain. D’autant plus que la vie nocturne londonienne est particulièrement dynamique. Il faut avouer que les soirées londoniennes sont enivrantes pour ceux qui aiment sortir et faire la fête

Du coup, le système est ingénieux. Le lendemain de la soirée trop arrosée, le salarié envoie à son responsable une émoticône “bière”, “malade” ou “musique”. C’est suffisant pour lui faire comprendre qu’il a une gueule de bois et qu’il ne viendra pas travailler.

Les salariés ont le droit à quatre jours de congé « gueule de bois » par an. La société veut aider les travailleurs à profiter de la vie, et qu’ils soient concentrés au maximum sur leur lieu de travail. D’ailleurs, l’ambiance et l’envie de bosser est une règle d’or pour travailler dans cette entreprise à la mentalité pas tout à fait comme les autres !

Phil Hutcheon, le fondateur et patron de Dice, s’est exprimé à l’AFP, déclarant la chose suivante :

Toute notre équipe a la musique dans le sang, et certains des plus gros contrats musicaux sont signés après un concert. Nous nous faisons confiance et voulons que tout le monde puisse dire franchement qu’il a profité d’un concert tard dans la nuit. Pas la peine de simuler une maladie.

Une idée rocambolesque, qui fait beaucoup parler d’elle. Et qui pourrait bien donner des idées à d’autres patrons ! Qu’en pensez-vous ?

 

Publié le dimanche 3 septembre 2017 à 16:38, modifications dimanche 3 septembre 2017 à 11:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !