Insolite

L’homme sirène brésilien intrigue beaucoup de monde

Avec sa queue de sirène turquoise, il fait le show sur la plage

L’homme sirène est devenu célèbre au Brésil, et a choisi de se confier à l’AFP sur son style de vie bien particulier !

Voilà un homme pas tout à fait comme les autres, qui cultive sa différence avec une certaine fierté. Il s’appelle Davi Moreira, il est brésilien, et il se considère comme l’un des seuls hommes sirènes au monde…

Davi Moreira a les cheveux châtains, mi-longs. Il arbore une barbe hirsute. Il saute dans les vagues d’Ipanema, au Brésil. On s’attend très logiquement à voir cet homme au look brésilien assez classique avoir une planche de surf sous le bras, comme la plupart des jeunes hommes de ce pays ensoleillé. Mais en réalité, pas du tout ! En effet, Davi intrigue pas mal de monde car il a une sacrée personnalité, et un mode de vie bien particulier.

En effet… ce jeune brésilien assume parfaitement ce qu’il est et ce qu’il aime… Il possède une queue de sirène de couleur turquoise, attachée autour de sa taille.  Et il nage, il évolue dans les vagues, sous le regard amusé et parfois oppressant des passants. Il faut dire que c’est une scène assez incroyable, qui ne manque pas d’attirer les regards. Et oui, c’est bien connu, quand on est différent, on intrigue… Découvrons ensemble l’incroyable histoire de l’homme sirène qui fait le buzz !

L’homme sirène

C’est sur l’une des plus célèbres plages de Rio de Janeiro que l’homme sirène se baigne presque tous les jours de l’année. C’est une mode que de se prendre pour une sirène au Brésil. Il n’est pas le seul à arborer ce drôle de look, mais il en a fait un réel mode de vie. C’est tout simplement une passion qui a débuté alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Ce qui fait qu’il est différent des autres sirènes brésiliennes, c’est qu’il est un homme ! Et oui, ce sont plutôt les femmes qui se prennent pour des sirènes dans le pays. Alors le voir nager avec sa queue de sirène, ça peut surprendre !

Cependant, ce n’est pas une passion récente, bien au contraire. En effet, Davi a toujours rêvé de devenir Ariel. Qui ça ? La petite Sirène évidemment ! Ce fils de pêcheur voue une admiration sans faille au dessin animé de Disney. Cette jeune femme à la chevelure rouge éclatante, qui nage dans l’océan, qui chante… il l’a toujours admirée. Il aurait tellement aimé lui ressembler, et vivre sa vie de sirène. Bref, il l’adore, et a d’ailleurs vu le film plusieurs dizaines de fois.

Aujourd’hui encore, il s’inspire de l’environnement du dessin animé pour vivre. Et il continue à le regarder et à écouter les chansons dès qu’il le peut ! Il vit carrément comme dans le film, et collectionne tout ce qui est lié au dessin animé.

Un remake amusant

D’ailleurs, il aime tellement ce dessin animé qu’il a décidé de rejouer la scène la plus célèbre du film. Il a fait un remake gay désopilant, qui a remporté un franc succès sur Internet. Sa vidéo, postée sur YouTube, a été visionnée plus de 21 000 fois ! Autant vous dire que l’homme sirène est loin d’être un simple inconnu. Et d’ailleurs, comme il l’a expliqué à l’AFP, il est très fier de représenter les sirènes :

C’est un style de vie, une façon d’exprimer mon amour et mon respect pour la mer, la rencontre entre deux mondes.

Il faut avouer que Davi a réussi à jouer la carte de l’humour dans ce film qui a fait le buzz sur le Web au Brésil. Non seulement il s’est mis en scène de manière assez amusante, mais il a cassé les codes, et c’est une vidéo réussie. On comprend pourquoi elle remporte autant de succès ! Même si, vous pouvez vous en douter, ce n’est pas facile tous les jours d’assumer ce style de vie… En effet, le jeune homme est victime de nombreux préjugés chaque jour, il a décidé de vivre avec et de les accepter.

Victime de nombreux préjugés

Malheureusement, et c’est finalement assez logique, Davi est victime de très nombreux préjugés. Il faut dire que son style de vie est très particulier, et qu’il ne s’en cache pas.

Ainsi par exemple, il possède une chambre personnalisée et évolue dans le monde d’Ariel la petite Sirène. Le papier peint, la housse de couette, les mugs, les tee-shirts, les poupées… tout est là pour rappeler le célèbre film. Sans oublier les cassettes VHS, les DVD, les CD, … qui le font vivre dans l’ambiance du film au quotidien.

Bien entendu, ce mode de vie intrigue pas mal de monde, et le jeune homme est victime d’homophobie. C’est un phénomène extrêmement présent au Brésil, pays dans lequel les homosexuels sont souvent victimes de violences.

Aussi, lorsque Davi revêt sa queue de sirène et qu’il nage dans l’océan, il est parfois insulté. Il reçoit des commentaires désobligeants sur sa tenue et sur son mode de vie. Certains lui conseillent même de consulter un psychologue, estimant qu’il n’est pas “normal”.

Mais ce qui le dérange le plus, ce sont les insultes envers sa famille. Cependant, il est hors de question de changer son mode de vie, et de renier ce qu’il aime le plus au monde :

Je n’essaie pas d’échapper à la réalité. Je suis tout à fait capable de faire face à la vie adulte. C’est juste quelque chose qui me rend heureux et qui ne fait de mal à personne.

Et les journalistes présents pour interviewer Davi ont assisté à des scènes violentes envers l’homme sirène. Ils ont ainsi pu entendre des propos comme par exemple :

Il est trop moche ce pédé, trop bizarre.

Bien évidemment, ces propos sont blessants, et Davi a parfois du mal à les accepter. Mais s’il veut poursuivre sa vie d’homme sirène, il n’a pas le choix. Et il le sait. Alors il vit de sa passion, et n’écoute pas ceux qui le jugent trop vite, à cause de son apparence et de son style de vie un peu différents…

Une philosophie de vie

Davi sait que son mode de vie peut déranger. Il est tout à fait conscient de gêner et d’attirer certains regards. D’autant plus que ce sont de véritables shows aquatiques qu’il réalise dans l’océan :

Le fait de voir un homme s’approprier un symbole féminin est parfois mal vu ici. Les gens se moquent de moi parce que je suis différent, mais moi je me moque d’eux parce qu’ils sont tous pareils.

Avec sa voix haut perchée et son style bien particulier, Davi assume toutefois parfaitement sa différence. D’autant plus que les sirènes sont un phénomène de mode très important au Brésil. Malgré tout, cette mode a explosé avec la série A Força do Querer, dont l’héroïne est une jeune femme plantureuse qui nage gracieusement dans un aquarium au milieu des poissons et des touristes avec sa queue de sirène orange. Ce sont donc habituellement plutôt les femmes qui se déguisent en sirène…

En effet, la plus célèbre d’entre elle n’est autre qu’une jeune femme de 34 ans qui compte de nombreux adeptes dans son  pays. Elle est considérée comme la première sirène professionnelle du Brésil…

Davi fait donc figure d’exception à la règle puisqu’il est un homme, et qu’il se prend pour une sirène. Celui qui avoue que sa seule lacune est de ne pas savoir chanter, semble très heureux, et évolue dans un milieu enfantin et enchanté : celui des sirènes.

Après tout, il ne fait de mal à personne, comme il le dit très clairement. Et c’est bien vrai. Alors laissons-le se prendre pour une sirène et vivre de sa passion…

Publié le lundi 22 mai 2017 à 11:56, modifications lundi 22 mai 2017 à 13:32

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !