Insolite

IKEA à Beauvais : le poisson d’avril de la maire qui passe mal

L’exercice du poisson d’avril peut se révéler particulièrement dangereux comme l’a découvert Caroline Cayeux, la maire de Beauvais.

Tout le monde s’y est mis pour le 1er avril. Le poisson d’avril est une véritable tradition. Mais, à Beauvais, en promettant l’arrivée d’IKEA et des emplois, la maire de la ville de Beauvais a joué avec le feu.

4.000 nouveaux emplois

La célèbre enseigne suédoise de meuble et de décoration Ikea vient d’annoncer qu’elle avait décidé de s’installer.

Le message a été publié le 1er avril sur la page Facebook de Caroline Cayeux, maire de Beauvais. Les habitants se réjouissent, l’arrivée de l’enseigne étant synonyme d’emploi. Pour la maire, il s’agit d’une occasion de mettre en avant son travail. Elle insiste même :

Je me suis battue pour faire valoir les nombreux atouts de Beauvais et nous avons remporté la bataille !

IKEA bientôt à Beauvais Novaparc, la Zone d’Activités Beauvais-Tillé que vient de lancer la Communauté d’Agglomération…

Publiée par Caroline Cayeux sur dimanche 1 avril 2018

Le problème, c’est ce qui est arrivé quelques heures plus tard. Sur la même page Facebook, une autre publication a été postée quelques heures plus tard expliquant que la première était un poisson d’avril. Certes, IKEA a été contacté mais l’entreprise suédoise privilégie les plus grandes villes détaillent nos confrères du Courrier Picard. Il n’y a aura donc rien dans la future zone d’activités de la ville. Autant dire que les internautes n’ont pas vraiment goûté au trait d’humour de l’édile. Certains lui reprochent de faire de la croissance et de l’emploi, une véritable blague.

Implantation de l’enseigne IKEA à Beauvais, un poisson d’avril. L’annonce de l’installation de la célèbre enseigne…

Publiée par Caroline Cayeux sur dimanche 1 avril 2018

Une telle polémique est bien entendu du pain béni pour l’opposition qui dénonce un mépris à l’égard des habitants de la ville. La maire, elle, s’est lancée dans une gigantesque opération de rétropédalage et se désole que certains aient pu mal interpréter la plaisanterie. Dans un ultime message publié lundi 2 avril sur sa page, elle explique avoir “trop de respect pour tous ceux qui sont confrontés à la recherche d’un emploi pour en faire l’objet d’une plaisanterie.”

Regrets et Mise au PointÀ l'occasion du 1er avril, j'ai posté sur les réseaux sociaux, comme chaque année un poisson…

Publiée par Caroline Cayeux sur lundi 2 avril 2018

Publié le mardi 3 avril 2018 à 12:38, modifications mardi 3 avril 2018 à 11:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !