Insolite

Gabriela Jirackova dépense 1.000 € par mois pour ressembler à une Barbie

Du simple jouet au statut de modèle. Le destin de la poupée Barbie de Mattel est pour le moins étrange comme le montre cette histoire de République Tchèque.

Jusqu’où peut-on aller pour accomplir son rêve ?  Très loin à en croire l’histoire de la jeune Gabriela Jirackova, une Tchèque de 18 ans. Elle dépense chaque mois 1.000 € pour accomplir un rêve bien particulier : devenir une Barbie humaine. Et tout semble bon pour réussir à atteindre un jour cet objectif.

Plus de 300 poupées à la maison

Elle a grandi au milieu des poupées et veut maintenant devenir l’une d’entres elles. C’est ainsi que l’on pourrait sans doute mieux résumer l’histoire de Gabriela Jirackova. La jeune Tchèque fascinée par la poupée Barbie de Mattel explique qu’elle avait dans sa chambre en grandissant près de 300 poupées. De quoi rendre jalouses beaucoup d’autres petites filles ! Mais, elle-même a envie de ressembler aux poupées !

Alors qu’elle y pense sérieusement depuis au moins deux ans, c’est en septembre qu’elle a commencé à sauter le pas en se faisant implanter des bonnets G pour environ 5.000 €. Elle pense désormais à se faire poser des implants au niveau des fesses ou encore à se faire retirer des côtes. Chaque jour, ce sont environ 3h30 qui seraient dévolues à sa préparation. Coût de tout ça ? Environ 1.000 € par mois. Tout sauf un souci pour ses parents qui la soutiennent complètement.

Romana, sa mère explique ainsi au journal Métro :

C’est son choix et je le respecte. Je pense qu’elle est belle naturellement. Beaucoup de parents me reprochent de véhiculer un mauvais exemple. Je crois que je suis bien meilleure que certains parents qui autorisent leurs enfants à consommer des drogues ou à se retrouver dans des scandales. L’important est qu’elle soit heureuse et qu’elle accomplisse son rêve.

Attention, tout ne semble pas être tout rose non plus.

Avec les médias, mes fans et mes détracteurs, une grosse pression pèse sur mes épaules.

explique la jeune femme que l’on imagine soumise à beaucoup de stress en observant le compte Instagram.

 

Un mouvement large de Barbies humaines

Bien sûr, Gabriela Jirackova est loin d’être la première femme à annoncer vouloir ressembler à Barbie. Elle le dit elle-même, d’autres sont à l’origine de sa vocation.

J’ai été inspirée par d’autres Barbies humaines et par mes poupées. J’en ai reçu beaucoup depuis que je suis enfant. J’ai toujours voulu me démarquer et j’ai pensé que c’était la meilleure façon de me satisfaire. Je me sens plus sexy maintenant. Je ne sais pas si je ressemble à Barbie mais je me sens plus sexy.

explique-t-elle ainsi à Bancroft TV.

Ces dernières années, on peut trouver au moins une dizaine de cas similaires. Ce fut par exemple le cas de Martina Big qui voulait être une “Barbie exotique” ou encore de Nanette Hammond qui a déjà dépensé 450.000 € pour cet objectif. Pendant ce temps-là, Mattel propose des modèles s’éloignant toujours plus de la version stéréotypée. Récemment, on a ainsi eu le droit à la Barbie Lara Croft ou à celle qui défend les droits des LGBT. Des combats qui semblent très loin des préoccupations quotidiennes de Gabriela.

Publié le mardi 27 février 2018 à 12:53, modifications mardi 27 février 2018 à 11:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !