Insolite

Facebook : Un fan de Dragon Ball Z va appeler son fils Goku après un million de « j’aime »

Alors que le jeu vidéo Dragon Ball Fighter Z vient de sortir sur PC, Xbox One et PS4, les passionnés de l’œuvre d’Akira Toriyama ont pu assister à un très bel élan sur le réseau social américain. Un fan de Dragon Ball Z a en effet obtenu un million de « likes », de « j’aime », sur Facebook, pour désigner le futur prénom de son fils.

Le message surréaliste de Carlos Sanchez sur Facebook a récolté plus d’un million de « j’aime » en moins de 24 heures selon des informations de 20 Minutes. Suite à cette impressionnante mobilisation de la communauté de fans du manga sur la page personnelle de Carlos Sanchez, sa femme a accepté qu’il appelle leur fils Goku, en hommage au surnom du personnage principal, le guerrier super saiyan Son Goku.

Deux fans de Dragon Ball Z se servent des réseaux sociaux pour le prénom de leur futur enfant

Carlos Sanchez et sa compagne se sont lancés un défi fou sur Internet. Ce fan inconditionnel de Dragon Ball voulait nommer son fils Goku. La femme avec laquelle il partage sa vie lui a alors imposé une condition un peu particulière afin d’accepter. Carlos Sanchez devait obtenir un million de likes sur un poste Facebook qui stipulait les éléments du défi.

Cette requête, très geek et peu commune sur Facebook, a été lancée mercredi dernier. Carlos a publié une photo de lui, tenant entre ses mains une pancarte avec le message suivant :

Ma femme a dit que si j’obtenais un million de « j’aime », je pourrais appeler notre fils Goku. S’il vous plaît, partagez et aimez.

People plz share and like!!

Publié par Carlos Sanchez sur mercredi 24 Janvier 2018

Facebook a scellé le destin du petit Goku et du couple Sanchez

A la manière de la vitesse de déplacement des super saiyans dans les airs, le défi a été relevé en un éclair ! En moins de 24 heures, le message affichait plus d’un million de pouces bleus. Le couple a depuis réalisé une vidéo pour célébrer cette victoire et ce défi relevé haut la main sur les réseaux sociaux.

L’épouse de Carlos Sanchez pose avec une pancarte :

Je tiens parole, le nom de notre fils sera Goku Sanchez.

So couldn't get her reaction on video so we made this video. Thanks everyone for the likes and support!! Can't wait to show goku all the likes he got one day!!

Publié par Carlos Sanchez sur vendredi 26 Janvier 2018

La vidéo a été aimée par plus de 200 000 personnes. Sur Facebook, Carlos a remercié tous les internautes pour leur soutien et leur mobilisation. Le futur papa a déclaré qu’il avait « hâte de montrer au futur Goku tous les « j’aime » qu’il a obtenu un jour ». Le couple est depuis devenu un véritable phénomène sur les réseaux sociaux suite à ce défi fou.

Nul ne sait en revanche si le couple a prolongé le défi dans le cadre d’une partie et au cours de combats amicaux sur le jeu vidéo sorti récemment sur consoles de salon et sur PC, la claque vidéoludique de ce début d’année, à savoir Dragon Ball Fighter Z. Reste à savoir si après le petit Goku Sanchez, les parents appelleront leurs futurs enfants Vegeta, Gohan, Krilin, Trunks, Cell ou bien encore Piccolo.

Un cadre légal bien plus strict en France

En France, les noms des enfants sont encadrés par la loi lors de certaines dérives. Les cas de Nutella, Titeuf, Fraise ou de Mégane ont ainsi été au cœur de décisions juridiques ces dernières années. Au nom de « l’intérêt de l’enfant », la justice peut en effet interdire aux parents de donner des prénoms incongrus. Depuis la loi du 8 janvier 1993, l’officier d’état civil ne peut pas refuser d’inscrire un prénom. Il a en revanche la possibilité d’avertir le procureur de la République. Et c’est le juge aux affaires familiales qui devra décider si le prénom est « contraire à l’intérêt de l’enfant ». S’il décide de le refuser, et en cas de désaccord avec les parents, c’est alors un juge qui choisira un nouveau prénom pour l’enfant. Il faudra à n’en pas douter bien du courage au petit Goku Sanchez dans la cour de recréation !

Publié le jeudi 1 février 2018 à 9:48, modifications jeudi 1 février 2018 à 9:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !