Insolite

Le face-à-face entre Donald Trump et Hillary Clinton sous-titré avec humour par les internautes

Le deuxième débat entre Donald Trump et Hillary Clinton a été d’une rare intensité entre les deux candidats pour l’élection présidentielle de Novembre aux USA. Pour oublier toute cette tension et tenter de réconcilier les deux candidats, certains internautes ont tenu à publier des parodies sur les réseaux sociaux.

Qualifié par la presse américaine comme le débat le plus atroce de l’histoire politique, le deuxième face-à-face entre Donald Trump et Hillary Clinton a été d’une rare violence. Le plateau de forme ovale a pu renforcer l’impression d’un ring de boxe ou d’assister à un match de catch. Hillary Clinton et Donald Trump ne se sont même pas serrés la main.

Cette joute verbale est apparue lorsque les thèmes sensibles et dignes de la presse tabloïd ont été abordés par les deux candidats : la vidéo sexiste sur les propos de vestiaire de Donald Trump sur sa vision des femmes en 2005, les accusations de viols commis par Bill Clinton à l’encontre de plusieurs femmes ou bien encore l’affaire des e-mails privés de Hillary Clinton. La présence de deux journalistes de qualité, Anderson Cooper pour CNN et Martha Raddatz pour ABC en tant que modérateurs, et les questions des citoyens américains n’ont pas permis d’apaiser la tension entre les deux candidats.

Ce débat houleux a été largement commenté sur les réseaux sociaux. La plupart des messages étaient politiques ou sérieux mais certains ont tenté de prendre cette opposition tendue avec humour en répondant à la question : mais pourquoi tant de haine ?
La position des deux candidats durant le débat, debout, micro en main a débouché sur de nombreuses parodies musicales sur Twitter.

Les candidats à la primaire de la droite savent donc à quoi s’attendre pour leur débat ce jeudi 13 octbre.

Publié le mardi 11 octobre 2016 à 13:05, modifications mardi 11 octobre 2016 à 12:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !