Insolite

Expulsé de McDonald’s pour avoir donné à manger à un SDF

Un homme s’est fait virer de McDonald’s pour avoir donné un repas à un sans-abri.

Un Américain a publié sur Facebook la vidéo de son expulsion d’un McDonald’s en Caroline du Sud. Son tort ? Avoir invité à manger un SDF. C’est la police qui est venue l’expulser à la demande du personnel de l’enseigne.

Expulsé par la police

Yossi Gallo se rendait à son McDonald’s de Myrtle Beach en Caroline du Sud le 28 février. Alors qu’il traverse le parking, il voit un SDF. Il lui demande s’il a faim et devant la réponse positive, l’invite à le suivre à l’intérieur pour manger. Mais, c’est là que les choses ont pris une mauvaise tournure. “La femme au comptoir nous dit qu’il ne pourra pas avoir de nourriture” explique-t-il à nos confrères de  WMBF News. Yossi explique qu’il va payer pour les deux, ce qui semble clamer la situation. Puis, ils commandent et s’installent ensuite pour manger.

A l’incompréhension du jeune homme succède la stupeur. C’est en effet une officier de police qui arrive après que le restaurant ait demandé l’aide des forces de l’ordre. Yossi décide donc de filmer l’échange. Après que le ton monte, il doit finalement se résoudre à quitter les lieux. Le manager du restaurant a en effet décidé d’expulser les deux du bâtiment. On l’entend d’ailleurs dire au SDF qu’il va l’inviter à manger dans un autre endroit.

Il était très calme, très tranquille et ne sentait pas mauvais, il ne se portait pas mal. Il ne faisait rien pour provoquer une telle réaction

explique Yossi Gallo.

Bad buzz pour McDonald’s

Pour le magasin et l’enseigne en général, c’est une très mauvaise publicité. La vidéo a été vue près de 70 millions de fois, a été partagée à 1,2 millions de reprises et rassemble près de 240.000 commentaires. Pourtant, le gérant assume complètement si on en croit ses déclarations à la presse américaine.

Dans mon restaurant, l’objectif est de toujours donner à nos clients une expérience positive. Malheureusement, l’individu sur cette vidéo a un historique de comportement perturbant. Le personnel et la police lui ont demandé de quitter les lieux à plusieurs reprises

explique ainsi Joel Pellicci, Jr. Sur les pages TripAdvisor ou Yelp de l’établissement, les mauvaises notes et les commentaires négatifs s’accumulent quant à eux.

Du côté de la police, on assume avoir été contacté par la direction de l’établissement. En revanche, l’officier de police qui est intervenue a été victime d’une campagne sexiste de dénigrements. Dans une interview à Myrtle Beach Online, le bon samaritain tient à lui rendre justice.

Elle s’est très bien comportée. J’ai le sentiment que si j’avais été contrôlé par quelqu’un d’autre, j’aurais été arrêté.

 

Sometimes I hate the world…. ☹️

Publié par Yossi Gallo sur mercredi 28 février 2018

Publié le samedi 3 mars 2018 à 17:09, modifications samedi 3 mars 2018 à 17:07

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

3 Commentaires