Insolite

Emirats Arabes : Une montagne artificielle pour faire venir la pluie

Les Emirats Arabes sont prêts à toutes les folies pour lutter contre la sécheresse et même à faire construire une montagne artificielle…

Les Emirats Arabes Unis n’ont pas peur des projets de construction démesurés : par exemple, Le Burj Khalifa, la plus haute tour du monde.

burj khalifa

Ou encore le Palm Jumeirah, l’île artificielle en forme de palmier qui a fait surface à proximité de Dubaï.

Palm Jumeirah

Le dernier projet semble encore plus monumental que les précédents. Ainsi, selon le magazine Arabian Business, les Emirats Arabes, avec l’aide d’experts américains (les chercheurs du National Center for Atmospheric Research-NCAR), seraient en train d’étudier la faisabilité de créer une montagne artificielle dans le but de maximiser le taux de pluie dans la région. En effet, les montagnes ont un rôle majeur dans la formation de pluie. En altitude, l’air se condense et se transforme en liquide qui se change en pluie.

Nous évaluons les effets que ce type de montagne peut avoir sur la météo, quelle hauteur elle devrait avoir et comment devrait être son relief. Nous serons en mesure d’apporter une première réponse à ces questions dans le courant de l’été.

A expliqué Roelof Bruintjes, scientifique au NCAR.

Pour les Emirats Arabes Unis, la très faible fréquence de précipitations engendre de véritables problèmes. Dans cette région très aride du globe, il ne pleut guère plus qu’une semaine par an et la totalité des précipitations ne dépasse même pas les 12 centimètres. De plus, les températures estivales dépassent facilement les 45°C.

Dans ces conditions, le manque d’eau est à la fois problématique pour les lieux touristiques et commerciaux comme Dubaï, mais également pour les zones rurales dans lesquelles les agriculteurs ont encore recours aux systèmes d’irrigation.

En réponse à ces besoins en eau, les Emirats Arabes n’ont pas manqué d’idées pour faire venir la pluie et la dernière en date est la construction d’une gigantesque montagne qui devrait influencer le climat en augmentant les quantités de pluie.

Selon les estimations, une montagne de 2 kilomètres d’altitude (le minimum pour impacter réellement le climat) coûterait la bagatelle de 200 milliards d’euros aux Emirats Arabes. Si le pays fait partie des plus riches du monde, ce montant pourrait malgré tout les décourager.

Le coût du projet pourrait s’avérer être trop important pour le pays. Construire une montagne n’est pas une mince affaire.

A laissé entendre Roelof Bruintjes.

Publié le dimanche 8 mai 2016 à 11:59, modifications dimanche 8 mai 2016 à 11:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !