Vu sur le net

Come to my Spot, une start-up qui vous paye pour faire des jeux de société

Fan de jeux de société ? Pourquoi ne pas en profiter pour gagner de l’argent…

Vous pensez que vous êtes tellement bon que vous devriez être payé pour faire des jeux de société ? Come To My Spot est fait pour vous. Cette start-up permet de gagner de l’argent en invitant des inconnus à partager une soirée.

Une multitude d’options à votre disposition

Cranium, poker, jeux de carte, tournoi de Fifa ou encore soirée Koh-Lanta… Un petit coup d’œil rapide sur la page d’accueil du site Come to My Spot permet de découvrir le genre d’événements proposés sur cette plateforme lancée un peu confidentiellement en 2017. Le concept est relativement simple. Vous organisez une soirée chez vous et des inconnus payent pour se joindre à vous.

Sur la plateforme, on peut découvrir le témoignage de plusieurs participants. Ainsi Hugo, un étudiant qui cherche à arrondir sur ses fins de mois reconnaît allier l’utile et l’agréable. “J’adore les jeux de société. Une soirée dans mon salon me permet de gagner à chaque soirée une quarantaine d’euros “ explique-t-il.

A noter que au-delà du coût de l’entrée, l’organisateur peut vendre des boissons et des petits plats de nourriture. Une possibilité qui ne devrait pas manquer de faire réagir restaurants et bar. Eux sont en effet obligés de posséder des licences pour cela… Sans doute pour éviter les problèmes, la plateforme encaisse en amont les paiements et reverse les bénéfices à l’organisateur ensuite en se prenant une commission.

“Uberiser” l’événementiel

L’entreprise ne s’en cache pas. Son objectif est “d’uberiser l’événementiel”. Elle se présente même comme le “Airbnb de la soirée entre amis”. Dans les faits, il semble surtout d’essayer de profiter du succès rencontré par les bars à jeux.

Pour viser plus large, l’entreprise a toutefois étendu le concept à travers les soirées de télé-réalité, les matchs de sport ou encore des dégustations de vins et des books club. L’idée semble être de viser plutôt large. Le concept a en tout cas l’air de convaincre. L’entreprise a rejoint Station F, l’incubateur de start-up fondé par Xavier Niel, le patron de Free. Reste à savoir si le site réussira à construire une audience suffisante.

Petit conseil pour les organisateurs, il faudrait sans doute mieux éviter de jouer à l’édition spéciale tricheurs du Monopoly. Sinon, ces soirées entre inconnus, pourraient vite tourner court…

Publié le mercredi 7 février 2018 à 10:48, modifications mercredi 7 février 2018 à 10:48

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !